El Tarf – Chebaita Mokhtar 70 familles vivent dans un danger permanent

70 familles vivent dans un danger permanent

Les habitants de la cité 70 logements, sise dans la localité de Zourami relevant de la commune de Chebaita Mokhtar, sont menacés par une catastrophe environnementale de grande envergure à cause des eaux usées qui coulent en plein air et sur les chaussées des routes, dés lors que le réseau d’assainissement est défaillant et mérite une opération de rénovation dans sa totalité.

Pire encore, les habitants vivent dans un milieu vicié avec des odeurs pestilentielles et des risques des MTH (maladies à transmission hydrique), sachant que les conduites de l’eau potable (AEP) et le réseau d’assainissement s’enchevêtrent en plusieurs endroits. Une situation qui a obligé les parents à interdire à leurs enfants de jouer dehors.

Dans la même veine, des habitants nous ont affirmé avec dépit que les eaux usées de cette cité sont entrain d’envahir toute la localité de Zourami, forte de 12 mille habitants.  « C’est comme une tâche d’huile et c’est l’extension de la pollution à tous les coins et recoins de la localité ». Ont-ils martelé.

Par ailleurs, les habitants ont engagé des opérations de colmatage des fuites, en vain. Le réseau est une véritable toile d’araignée avec des dizaines de casses et de fuites et doit être rénové de fond en comble avec l’installation de nouvelles canalisations avec des diamètres plus consistants.

Des édiles locaux ont révélé, cependant, que les services techniques de la commune ont établi une fiche technique pour le projet de rénovation des canalisations dont le montant est de l’ordre de 300 millions de Cts. Une opération qui doit être engagée en urgence afin de préserver la santé des citoyens.

Reste au Wali d’anticiper sur une telle catastrophe en perspective en débloquant le montant sus-indiqué. Gérer c’est prévoir.

Par Nazim Allam

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *