Sans l’Algérie pas d’accord possible en Libye

L’Algérie n’acceptera jamais un régime hostile à ses intérêts à ses frontières. La prise du pouvoir par le maréchal Haftar entrainera vraisemblablement le gel des relations entre la Libye et l’Algérie. Celui qui entend s’approprier la Libye et qui est appuyé par l’Arabie saoudite et l’Egypte a toujours manifesté de la méfiance envers notre pays qui soutient le gouvernement d’union nationale reconnu par l’ONU. Avant–hier Serraj, le chef de ce gouvernement a eu un entretien téléphonique avec Tebboune. Ce n’est pas sans raison. Il y a actuellement des scénarios qui se trament en coulisses et qui ne plairont certainement pas à l’Algérie. Le voisin libyen peut connaitre le sort connu par la Syrie si les instances internationales n’interviennent pas dans l’urgence car si Haftar occupe Tripoli tous les ingrédients d’une guerre civile seront en place et les milices qui pullulent actuellement dans ce pays ne rendront pas les armes comme le croit le maréchal et ce qui se passera ensuite on vous laisse le deviner. DS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *