La responsabilité du régime de Vichy est identique à celle de la colonisation

La France a fini par reconnaitre sa responsabilité dans la déportation des juifs qui avaient fini presque tous par être gazés ou enfournés dans les camps de concentration nazis. Elle a demandé pardon à cette communauté. Pourquoi ne le fait-elle pas pour la période coloniale qui a concerné l’est algérien en 1945 et Madagascar durant la même année. Pourquoi ne reconnait–elle pas le déplacement des populations algériennes au cours de la guerre pour l’indépendance, les exécutions massives reconnues par Aussarès, la torture généralisée avouée par Massu. Cela est assimilé comme des crimes de guerre. En tant que tels ils doivent être dénoncés sans véhémence mais avec l’empathie nécessaire à ce genre de situation. L’Algérie n’a aucune rancœur ni haine. Elle demande seulement la reconnaissance d’une erreur tragique contre un peuple qui n’aspirait qu’à vivre libre et dans la dignité. Ce n’est pas trop demander. La France a répondu favorablement à Israël. Elle doit le faire avec l’Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *