Le court métrage « A fleur de peau » de Meriem Mesraoua au Festival du film de Venise

Le court métrage « A fleur de peau » de Meriem Mesraoua au Festival du film de Venise
ALGER- Le court métrage algérien « A fleur de peau » de Meriem Mesraoua participe à la compétition du 77e Festival international du film de Venise, prévu du 2 au 12 septembre, indiquent les organisateurs sur le site Internet de l’événement.

« A fleur de peau » est en lice dans la section « Orizzonti » (Horizon), avec « The Night Train » du Suédois Jerry Carisson, « Anita » de l’Indienne Sushma Khadepaun, « Workshop » du Néo-Zélandais Judah Finnigan, « Was Wahrsheinlich War » de l’Allemand Willy Hans, « The Shift » de la Portugaise Laura Carreira, « The Game » du Suisse Roman Hodel, « Places » du Lituanien Vytautas Katkus, « Being may Mom » de l’Italienne Jasmine Trinca et « Live in Cloud Cuckoo Land », des Vietnamiens Nghia Vu Minh et Thy pham Hoang Minh.

Le court métrage de Meriem Mesraoua raconte en 15 mn l’histoire de la jeune Sarah qui « tente de redéfinir son rapport aux autres et à elle-même », après que sa mère lui ait interdit de se ronger les ongles, se rendant alors compte qu’elle devra désormais se « conformer à de nouvelles règles qu’elle ne comprend pas ».

Par ailleurs, le projet du film-documentaire « Meursault contre enquête » de l’Algérien Malek Bensmain sera présenté, aux côtés de six autres projets de films-documentaires, dans le cadre du programme « Gap-Financing Market », (marché du financement), qui vise à trouver des compléments de financement à des projets cinématographiques en mettant en relation les professionnels du cinéma.

D’un autre côté, les projets de films, « Hadjer » de Anis Djaad et « Soula » de Salah Issaad bénéficieront du workshop, « Final Cut in Venice », une autre voie du festival qui oeuvre pour trouver des financement aux films en phase de post-production. APS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *