Ordinateurs portables – Comment s’y retrouver ?

Le prix des ordinateurs portables baisse à mesure que leurs performances s’améliorent Moins encombrants que les traditionnels PC de bureau, ils I séduisent donc de plus en plus les consommateurs dans le cadre d’un usage familial.

QUE CHOISIR

Vus de l’extérieur, tous les ordinateurs portables se ressemblent. Mais à y regarder de plus près, on s’aperçoit vite que performances et équipement varient considérablement d’un modèle à l’autre.

Taille de l’écran, espace de stockage disponible, processeur, carte graphique, connectique… Les paramètres sont nombreux et doivent être cohérents les uns par rapport aux autres pour que la configuration de la machine soit optimale.

Ceci dit, le choix d’un ordinateur doit avant tout être guidé par ses besoins. Pour un usage bureautique (traitement de texte, tableur, navigation Internet…), n’importe quel appareil fait aujourd’hui l’affaire. Les premiers prix démarrent autour de 30000 ou 40000 dinars pour des machines intégrant un lecteur-graveur de DVD (le plus souvent double couche) et équipées d’un module Wifi qui permet de se connecter à Internet haut débit sans fil. Avec un disque dur de 320 Go minimum, elles permettent de stocker des photos, des vidéos ou de gérer une bibliothèque musicale.

Pour les activités plus gourmandes en mémoire, comme le montage vidéo, la retouche photo, il est nécessaire de prévoir un grand espace de stockage. Avec une carte graphique performante, de préférence avec une mémoire dédiée et non « partagée » (dans ce cas, la carte sollicite une partie de la mémoire vive disponible pour l’ordinateur dans son ensemble), vous pourrez aussi faire fonctionner des jeux en 3D. Par ailleurs, une carte graphique performante doit aller de pair avec un bon processeur, capable de lui amener rapidement l’information à traiter. Pour ce type d’ordinateur puissant, comptez un minimum de 80000 dinars et plus.

LA BONNE CONNECTIQUE

Outre ses performances intrinsèques, la connectique disponible sur l’ordinateur constitue aussi un élément important à prendre en compte. L’appareil doit être muni d’au moins trois prises USB (2.0 ou, mieux, 3.0 : les débits sont dix fois plus rapides). Une sortie vidéo est également nécessaire pour relier l’ordinateur à un écran externe. Le HDMI, qui transmet également le son, s’impose désormais, et tend à remplacer les ports VGA (analogique) et DVI (soit DVI-I, qui transmet le signal vidéo en analogique et en numérique, soit DVI-D, qui le transmet uniquement en numérique). Une prise IEEE1394 (appelée également Firewire ou i-Link) s’avère pratique pour rapatrier la vidéo depuis un caméscope numérique DV, mais elle se raréfie. Enfin, une sortie TV permet de visionner le contenu de l’écran sur un téléviseur. Notez qu’un nouveau connecteur, l’USB C, commence à apparaître. Sa polyvalence permet de croire qu’il remplacera, à terme, tous les autres ports présents sur un PC.

Si l’ordinateur doit également servir à stocker des photos ou à télécharger de la musique sur un baladeur, un lecteur de carte mémoire compatible avec celle de l’appareil photo ou du lecteur MP3 est le bienvenu. Certains ordinateurs disposent enfin d’une liaison sans fil Bluetooth qui leur permet de communiquer avec certains appareils (téléphones mobiles, ou enceintes Bluetooth, par exemple).

CONFORT

Enfin, plusieurs éléments jouent aussi sur le confort d’utilisation. L’écran, tout d’abord, a son importance. Le format 16/10, plus adapté au visionnage de DVD, tend à se généraliser. La taille de l’écran est essentielle (une diagonale de 15 pouces est nécessaire pour le confort), tout comme l’ergonomie du clavier et du système de navigation du curseur. Surtout, en cas de déplacements fréquents, l’ordinateur doit être léger et bénéficier d’une bonne autonomie (au-delà de 2 heures).

Pour les grands voyageurs, les fabricants ont même conçu des ordinateurs ultraportables.

Reste à vérifier les « à-côté ». Certains ordinateurs sont vendus avec une souris ou une sacoche, mais leur qualité est variable et ce luxe se raréfie tant les marges des fabricants diminuent. D’autres disposent d’une garantie plus complète ou plus longue. Enfin, tous les ordinateurs sont livrés avec des logiciels pré installés. La plupart proposent un logiciel de sécurité Internet avec une licence de courte durée (généralement entre 30 et 60 jours).

Certains intègrent une suite bureautique en version complète, mais parfois ancienne (Star Office, Issendis, etc.) ou bien une version d’essai (30 jours) de Microsoft Office.

 

APRÈS L’ACHAT

Afin d’améliorer les performances d’un portable après l’achat, il est souvent possible de rajouter de la mémoire vive, accessible sous le clavier ou via une trappe sur le dessous de l’appareil. Il existe parfois un emplacement mémoire libre pour accepter une barrette de mémoire supplémentaire, option à vérifier au moment de l’achat. Dans le cas contraire, il est nécessaire de remplacer une barrette de mémoire existante par une autre plus puissante. Il n’est pas possible, en revanche, de remplacer la carte vidéo ou la carte mère. Afin d’augmenter la capacité de stockage, l’achat d’un disque dur externe reste la solution la plus simple, et c’est d’ailleurs conseillé pour effectuer des sauvegardes de données personnelles.

ULTRAPORTABLES, PORTABLES, TRANSPORTABLES

Ce n’est pas parce qu’il appartient à la famille des portables qu’un ordinateur a vocation à être sans cesse déplacé. Preuve qu’il n’est plus réservé aux professionnels en déplacement, pour un usage domestique, les ventes de portables sont désormais supérieures aux ventes de PC de bureau. Certains utilisateurs le choisissent en effet parce qu’il est moins encombrant. Une machine dotée d’un large écran offre alors un confort optimal, mais… le poids s’en ressent mécaniquement : un ordinateur avec écran de 20 pouces atteint 7 kg ! C’est pourquoi on parle, pour les grands modèles, de « transportables ». À l’autre bout de l’échelle, les « ultraportables » sont conçus pour être performants et légers (moins de 2 kg), mais ils sont très chers. Des appareils hybrides, dont le clavier se détache pour se transformer en tablette tactile, sont de plus en plus nombreux. Il existe aussi des ultraportables particulièrement bon marché, les « Netbooks », mais ceux-là ne sont pas spécialement performants… Ils tendent d’ailleurs à disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *