« Beyrouth l’apocalypse » – Ce que l’on sait jusqu’à présent !

DU NITRATE D’AMMONIUM SERAIT A L’ORIGINE DE L’ACCIDENT
Le Premier ministre libanais annonce que les explosions de Beyrouth ont été causées par près de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium – un engrais chimique et également composant d’explosifs – non sécurisées dans un entrepôt pendant 6 ans. « Il est inadmissible qu’une cargaison de nitrate d’ammonium, estimée à 2750 tonnes, soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution. C’est inacceptable et nous ne pouvons pas nous taire sur cette question », a déclaré le chef du gouvernement durant la réunion du Conseil supérieur de défense, selon des propos rapportés par un porte-parole en conférence de presse.

BILAN
Le nombre de victimes est revu à la hausse : les autorités recensent désormais 78 morts et 4000 blessés dans les explosions, a indiqué le ministre de la Santé auprès de Reuters. Ce bilan est toutefois provisoire, selon le directeur général du ministère, Fadi Sanan. Les recherches ont par ailleurs été rendues difficiles par la tombée de la nuit.

 

TRUMP CONTREDIT
Les membres du département de Défense américain ont contredit le président Trump, qui disait un peu plus tôt que les explosions à Beyrouth ressemblaient à « une attaque ».
Contactés par CNN, ces officiels, qui sont restés anonymes, ont indiqué « ne pas savoir de quoi le Président parlait » quand il a expliqué que « des experts militaires lui avaient dit que ça ressemblait à une attaque ». « Il n’y aucune indication selon laquelle qui que ce soit dans cette région cherchait à mettre en place quoi que ce soit de cet ordre », assurent encore ces sources.
« Cela aurait eu pour conséquence de développer le nombre de troupes américaines présentes dans cette région, afin d’éviter une éventuelle tentative de représailles. Et rien de ça ne s’est produit ».
« On ne sait pas d’où il tient cette information », a renchéri une autre source auprès de Reuters.

DISPARUS
Le nombre de personnes disparues reste particulièrement élevé. Une page Instagram a été créée pour recenser les différentes personnes portées disparues.


ISRAËL
Alors que ses relations avec le Liban sont notoirement exécrables, Israël a exprimé sa solidarité : « Le ministre de la Défense Benny Gantz et son homologue des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi, ont offert au gouvernement libanais son aide médicale et humanitaire, ainsi qu’une assistance d’urgence immédiate », a écrit le gouvernement dans un communiqué.


En résumé:
 Une double explosion a frappé la capitale du pays, mardi en fin de journée, faisant au moins 73 morts et 3 700 blessés dans une ville dévastée.
 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium sont à l’origine de la double explosion, selon les autorités libanaises.
 Le président libanais, Michel Aoun, a convoqué mardi soir une « réunion urgente » du Conseil supérieur de la défense, ont annoncé ses services.
 Une journée de deuil national a été décrétée mercredi.
 De nombreux pays ont proposé de l’aide au Liban, notamment la France qui envoie mercredi plusieurs tonnes de matériel sanitaire.
 Le président américain Donald Trump a provoqué la confusion en évoquant un « attentat ».
Nous y reviendrons dans nos prochaines mises à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *