Un jeune de 1 9 ans met fin à ses jours

Le phénomène des suicides continue sans cesse de défrayer la chronique au niveau de Guelma, affichant ainsi des chiffres alarmants (16éme cas depuis janvier2020) et suscite par ailleurs le trouble et l’émoi dans la cité.

En effet, le lotissement situé sur les hauteurs de la ville et qui jouxte la cité Ain Defla zone C, vient d’enregistrer un nouveau cas de suicide par pondaison en l’espace pratiquement de 10 jours, de celui du cas de suicide de la cité DNC. Un jeune de 19 ans répondants aux initiales B.A commerçant du coin, a mis fin à ses jours par pondaison hier à 2h du matin en s’attachant à un olivier à l’aide d’une corde sur la route de Bendjerrah, à quelques encablures de son domicile familiale. Aussitôt alertées, la gendarmerie et la protection civile se sont déplacées sur les lieux pour procéder au transfert de la dépouille vers la morgue de l’hôpital Okbi de Guelma aux fins d’une autopsie.

Rappelons, que la malheureuse victime, ne souffrait d’aucune atteinte mentale d’après le père de ce jeune, mais ce suicide reste pour lui et pour tous les habitants de la cité un véritable mystère, que seule une enquête qui sera diligentée par les services compétents, pourra évidemment éclaircir les véritables raisons de ce drame.

La question qui se pose toujours et avec beaucoup d’acuité sur la montée fulgurante du nombre des cas de suicide a Guelma : quelle sont les mesures à mettre en place, ou à prendre en extrême urgence, pour essayer d’endiguer ou diminuer significativement ce phénomène inquiètent qui prend de l’ampleur, ou les jeunes sont devenus des proies à cette obsession de commettre l’irréparable. Qui peut nous éclairer sur cette tragédie qui frappe tant les familles que la société en générale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *