Des projets d’investissement sur la base de la rentabilité et de l’efficacité

 

 

Le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali, a indiqué, mercredi à Alger, que son département s’attelait à la préparation des conditions de lancement de nouveaux projets d’investissement, définis suivant les normes de rentabilité et d’efficacité. Partant d’un état des lieux du secteur, un plan d’action a été mis en place reposant sur le suivi de la mise en œuvre des programmes de développement inscrits, la préservation des infrastructures réalisées et la préparation des conditions de lancement de nouveau projets d’investissement définis sur la base des normes de rentabilité et d’efficacité, a précisé M. Chiali, lors de la rencontre gouvernement-walis.
Parmi les principaux projets prévus pour les prochaines années, le ministre a cité le parachèvement de l’autoroute Est-Ouest, la reprise de la transformation graduelle de la Transsaharienne en autoroute, l’achèvement des programmes de sécurisation des frontières terrestres, la poursuite des travaux de réalisation des projets ferroviaires et le lancement de projet du transport de minerais. En outre, le ministre a fait état de la poursuite du programme de soutien et de développement des infrastructures aéroportuaires, du suivi des actions de modernisation des infrastructures portuaires pour répondre à la demande croissante de fret, la poursuite des travaux de réalisation et d’expansion des lignes métro à Alger, à Mostaganem et à Constantine. Dans le même contexte, le ministre a cité la relance du projet du Port Centre d’El-Hamdania de Cherchell, d’une capacité de traitement de 6,5 conteneurs, de 25,7 millions tonnes de marchandises l’année.
Un projet qui jouera un rôle capitale dans les échanges commerciaux Nord-Sud, d’autant plus qu’il sera relié à la Transsaharienne, a-t-il ajouté. À ce propos, M. Chiali a fait état de la présélection de trois consortiums internationaux en vue de l’élaboration d’un programme d’aménagement de mobilité urbaine dans la wilaya d’Alger, ajoutant que le ministère s’attelle à la préparation du cahier des charges, fixant les clauses contractuelles conformément aux réglementations des marchés publics, et vertu duquel ces consortiums seront conviés à présenter leurs offres. Outre ces projets, le ministère des Travaux publics a engagé des mesures d’accompagnement, telle la modernisation et la numérisation de l’Administration, ainsi qu’une réflexion sur l’exportation de l’expertise des bureaux d’études, laboratoires et entreprises de réalisation, a ajouté le ministre, citant également l’initiation d’expériences pour l’utilisation du béton armé dans la construction des routes, notamment dans les régions du Sud, et l’élaboration des textes relatifs à la classification des autoroutes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *