Disponibilités bancaires de l’ordre de 1.900 milliards de DA au profit des investisseurs

 

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a fait état, mardi à Alger, de disponibilités bancaires de l’ordre de 1.900 milliards (milliards) de DA, jusqu’à fin 2020, au profit des investisseurs.

Lors de l’ouverture de la conférence nationale sur le Plan de relance pour une nouvelle économie, M. Tebboune a réaffirmé le recours exclusif aux ressources internes pour le financement de l’investissement, soulignant, à nouveau, « son refus catégorique » de recourir à l’endettement extérieur, quelle qu’en soit la forme.

« Le recours au financement extérieur sous de fallacieux prétextes ne se reproduira plus jamais », a soutenu le Président de la République annonçant l’affectation de 1.900 milliards de DA jusqu’à fin 2020 « pour quiconque souhaite investir ».

Appelant à « s’éloigner autant que possible des investissements lourds », M. Tebboune s’est interrogé sur la pertinence de financer la création d’une usine à 750 millions USD, par exemple, au lieu de financer 10 usines à 75 millions USD chacune.

Néanmoins, a-t-il poursuivi, l’investissement dans de lourds projets demeure ouvert, pour peu qu’il apporte une forte valeur ajoutée.

Outre ces disponibilités bancaires, le Président Tebboune a évoqué la possible affectation, durant l’année en cours, de 10 à 12 milliards USD de réserves de change à des financements d’investissements.

Dans le cadre de l’encouragement de l’investissement et des investisseurs, le Président Tebboune a annoncé la dépénalisation de l’acte de gestion pour permettre aux opérateurs de réaliser sereinement leurs projets.

  1. Tebboune a appelé, en particulier, à l’investissement dans le développement des industries de transformation pour pallier l’importation de leurs produits.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *