Plan de relance de l’économie, l’ambition  est affichée

300 participants participent depuis hier à ce qu’il convient d’appeler d’assises de l’économie nationale. Il ne s’agit pas d’une tripartite comme certains le croient. C’est beaucoup plus que cela. Prévue et annoncée depuis plus d’un mois par le gouvernement cette rencontre a aujourd’hui un caractère décisif. Comme l’a souligné précédemment le ministre de l’industrie il ne sera pas question d’énumérer les causes de la crise économique conjuguées à la pandémie et les effets du confinement. Celles-ci sont suffisamment connues pour être à nouveau abordées. C’est une perte de temps estime Ferhat Ait Ali. Il faut parler du présent et du futur a-t-il souligné. C’est l’avis que partage totalement le président de la république qui a inauguré la cérémonie en prononçant une allocution dans laquelle il a mis l’accent sur la nécessité de trouver des solutions qui engagent le pays dans des réformes audacieuses capables de sortir le pays de toutes les pesanteurs qui l’ont empêché jusqu’ici d’être à la hauteur des défis majeurs qui l’attendent sur le plan économique ,social et politique. Les 300 participants qui assistent à ces assises proviennent d’horizons divers. Il y a bien sur tous les ministres du gouvernement qui sont là, les secrétaires généraux  des syndicats de travailleurs,  des représentants d’associations de la société civile, des chefs d’entreprises publiques et privées et enfin des experts économiques nationaux et étrangers, invités pour la circonstance. Cette conférence à thèmes, distincts les uns des autres, débouchera sur des ateliers de travail qui se consacreront chacun en ce qui le concerne sur des objets bien précis. C’est à la fin de cette rencontre que l’on connaitra les propositions retenues pour tous les secteurs ayant un lien avec l’activité économique et sociale. Le plan de relance de l’économie nationale consacrera tout ce qui a été retenu comme positif et susceptible d’être concrétisé dans l’immédiat. C’est justement l’objectif assigné à la tenue de cette importante rencontre. Les priorités sont d’ores et déjà connues : L’agriculture et tout ce qui concerne l’agro-alimentaire, le développement de l’économie de la connaissance, l’élargissement du réseau des PME spécialisées dans la sous-traitance  et la reconversion industrielle axée spécifiquement dans la fabrication d’équipements. Le projet est très ambitieux et surtout faisable dans la mesure où des reformes structurelles sont déjà engagées ou prêtes à l’être dans les semaines ou les mois à venir. Ces réformes structurelles indispensables ont un but précis : La rentabilité et la compétitivité. Le profit sera l’axe majeur. L’Etat se désengagera progressivement de toutes les activités marchandes et confiera la gestion de celles-ci  aux opérateurs publics ou privés se révélant capables de gérer leurs entreprises sans recourir en permanence à l’aide de l’Etat. Cette conception est bel est bien enterrée. L’entrée au capital d’investisseurs locaux ou étrangers dans toute entreprise en difficulté sera facilitée. Tous les secteurs d’activité économique seront concernés par les réformes structurelles. Concernant la règle 51/49% celle-ci sera maintenue uniquement pour tout ce qui relève de la stratégie nationale. Il est désormais précisé que les hydrocarbures, les gisements miniers, les chemins de fer, l’aéronautique, les télécoms, les ports et les autoroutes seront régis par la participation majoritaire de l’Etat à hauteur de 51%, les 49 autres seront disponibles à tout actionnaire national ou étranger qui a l’aptitude à injecter des capitaux dans ce secteur stratégique. Tout le reste est libre. Ainsi tout investisseur local ou étranger pourra devenir un actionnaire à 100% de toute entreprise sortant du cadre stratégique. Ainsi les grandes lignes de ce plan de relance sont tracées. Il faudra uniquement détailler les projets qui devront démarrer le plus tôt possible car il n’ ya plus de temps à perdre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *