L’exposé triomphant et aphone du wali d’El Tarf

Le point de presse tenu jeudi dernier par le wali M.Harfouche Benarar, n’a été enfin de compte qu’un exposé, plus ou moins exhaustif, sur son bilan à la tête de la wilaya et ce, depuis sa nomination il y a 16 mois.Les représentants locaux de la presse nationale sont restés sur leur faim et pour cause, le wali, prétextant une réunion du conseil de sécurité, a évité le volet des questions- réponses et de la confrontation objectif sur l’approche et les perspectives de développement de la wilaya, post Covid 19.D’emblée,  le commis de l’état a indiqué pêle-mêle que « 20 mille couffins ont été distribués aux familles nécessiteuses, 220 mille masques ont été offerts au citoyens dans le cadre de la lutte contre le COVID19,les hôpitaux ont été étoffé par une dizaine de paramédicaux, 450 familles ont bénéficié de l’eau potable dans la localité Diar Nakhla, située dans la commune d’Ain El Karma, 77 mosquées sont ouvertes aux croyants ainsi que 09 plages autorisées à la baignade ».Le premier responsable de la wilaya a tenu à rectifier, selon lui, les chiffres sur les feux de forêts avancés par une ‘certaine presse’, qui ne sont pas justes. Il dira, en substance, que « la wilaya a connu 105 foyers de feu,  qui ont détruit 1304 ha dont 904 ha dumassif forestier. Ce sont, exactement et respectivement,  09 baraques, 170 têtes de bétail, 275 ruches d’abeilles, 10 arbres fruitiers et 6106 oliviers qui ont été consumés par le feu. Il faut savoir, que 10 familles ont été affecté par ces feux de forêts, mais une seule famille est sinistrée et qui est prise en charge au niveau de l’école primaire de S’mati sise dans la commune d’El Tarf. Au niveau de la commune de Bougous, une autre famille est prise en charge qui dispose d’un habitat rural qui est en cours de construction.  Au cours de cette année, 2020, nous avons distribué 32 engins au profit des communes pour le volet hygiène et propreté et nous avons, au cours de cette journée historique  du 20 Aout,distribué 08 ambulances équipées au profit de 08 communes. Nous avons procédé, aussi, à la distribution, depuis le début de cette année, de 3333 logements dont des aides à l’habita rural. Avant la fin de l’année en cours, nous escomptons distribuer, 5 000 logements dont828 ADAAL, 824 aides à l’habitat rural et 3200 logements sociaux locatifs (LSL) ».Abordons le dossier des zones d’ombres, M. Benarar Harfouche a révélé que « la wilaya compte 185 zones d’ombres abritant 83 mille habitants, ce qui représente 17% de la population globale de la wilaya. 800 milliards de Cts sont alloués à ce chapitre. En effet, 108 opérations ont été lancées, représentant 144 milliards de Cts, soit 17% du volume générale. Il faut savoir que 18 opérations pour un montant de 19 milliards de Cts ont été achevées et ce, depuis le début de cette année ».  Ce qui est dérisoire au vu des besoins incommensurables des populations et montre, sans l’ombre d’un doute, que la machine administrative dans la wilaya est, totalement, grippée. Pour ce qui est de l’intégration des universitaires  dans leurs emplois, respectifs, le wali a fait savoir que « Nous avons recensés  3518 jeunes universitaires à intégrer dans le monde du travail. 207 personnes ont été, déjà,intégrées, 334 jeunes sont en cours de pérmanisation ».  Une cadence très faible est qui peut avoir des contrecoups nocifs et désastreux pour l’image des institutions de l’état.Reste que le contexte général lié, particulièrement, à la pandémie du Coronavirus a,inexorablement, chamboulé les perspectives de développement de la wilaya et a bouleversé, également, l’approche sociale de sortie de cette crise multidimensionnelle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *