Développement du rail et de l’aérien, une nécessité

Lors du conseil des ministres de dimanche dernier le président de la république a insisté pour développer le rail en Algérie. Il est temps d’en finir avec l’achat de locomotives roulant au diésel. Il faut électrifier toutes les lignes existantes et prolonger celles-ci jusqu’au grand sud de manière à permettre à la SNTF de renouer avec la croissance d’une part mais aussi à ouvrir toutes les possibilités aux citoyens des zones éloignées de voyager par train. Allant plus loin dans ses recommandations le chef de l’Etat a aussi demandé au ministre des transports de réfléchir dans l’urgence à la possibilité de créer une seconde compagnie aérienne ayant la même capacité d’Air Algérie. Cela permettra a t-il souligné de désenclaver des liaisons aujourd’hui non desservies par la compagnie nationale en relançant le réseau domestique et en s’étendant à l’international vers de nouvelles lignes qui n’ont jamais été exploitées par l’Algérie. Le président n’a pas précisé comment financer cette deuxième compagnie aérienne mais il n’y a pas de doute que celle-ci fonctionnera avec des fonds privés provenant d’opérateurs nationaux ou étrangers. Une telle stratégie de financement contournera la règle 51/49% qui ne concerne que les entreprises nationales existantes, considérées comme stratégiques. En effet le nouveau code du commerce autorise tout investisseur local ou étranger à exploiter toute opportunité d’affaires susceptibles d’apporter un surplus de croissance au pays et créer de la richesse. Lors de l’avant dernier conseil des ministres le président Tebboune a également déclaré qu’il ne voyait aucun inconvénient à ce que des banques privées ouvrent leurs portes en Algérie. Ainsi un dispositif nouveau est en train de se mettre en place en Algérie, signe que le pays vient de faire un virage à 180°  dans la conduite d’une économie orientée vers le profit, la compétitivité et la rentabilité. En agissant ainsi le président veut mettre irrémédiablement fin au concept de la rente quelle que soit son origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *