57 travailleurs menacés de chômage technique à El Tarf- Les déboires d’un opérateur économique

« Je suis un operateur économique qui emploie, exactement 57 travailleurs qui sont déclarés à la CNAS. Je gère une station service, sise au niveau de la localité populeuse d’El Matroha et jouxtant la zone industrielle éponyme et qui, en plus des prestations connues, dispose d’un lavage pour véhicules et d’une nouvelle mini-station Sirghas qui s’inscrit dans la nouvelle optique des pouvoirs publics de promotion des énergies renouvelables et celles moins polluantes. Ladite station service est dépourvue, actuellement, d’eau et ce, depuis plus de 03 mois. Une situation très contraignante, qui dans le cas elle persistera, m’obligerai à mettre la clé sous le paillasson. J’ai déposé deux réclamations auprès de l’entreprise publique de l’algérienne des eaux (EP ADE), en vain. La première le 15 aout dernier et la deuxième au cours de la journée d’hier ». A expliqué l’investisseur Mounir Cheloufi et qui a ajouté, avec dépit, que « faute d’eau, je serai obligé de fermer boutique parce que au moindre incident mineur, ça sera la catastrophe. Gérer c’est prévoir. Auparavant, j’étais alimenté, régulièrement, en eau. Selon des indiscrétions, ce sont les piquages aléatoires sur la canalisation principale qui ont créée cette situation de pénurie ». Notre interlocuteur, interpelle les autorités locales afin de lui venir en aide et sauvegarder par ricochet les 57 emplois directs en ces temps de crise sanitaire et d’activités économique qui s’est réduite comme peau de chagrin. Reste que sauver les emplois doit être la première priorité et le cheval de bataille des autorités locales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *