Prestations de la Sonelgaz-Colère et indignation de la population d’El Tarf

Les dernières pluies diluviennes qui se sont abattues sur la wilaya d’El Tarf ont mis à nu la qualité du réseau électrique de la Sonelgaz et ont démontré, sans l’ombre d’un doute, que ses prestations sont en nette régression, plutôt, en chute libre. En effet, les coupures intempestives et reccurentes du courant électrique sont  le lot quotidien de plusieurs communes dont en particulier, le chef lieu de wilaya El Tarf,  Bouteldja, El Kala, Bouhadjar, Dréan, Ben M’hidi et le  lac des oiseaux. Interrogé, des cadres de la Sonelgaz imputent cet état de fait catastrophique et préjudiciable pour l’image de cette entreprise « au poste appartenant à l’ADE (appelé Sonacter), sis dans la commune de Berrihane et qui est dédié aux pompages des eaux venant des forages mitoyens. Ce poste serait, également, derrière le manque de l’eau potable dans la commune de Bouteldja et ce, depuis 05 jours, déjà». Cependant, d’autres cadres de cette entité économique ont affirmé, mordicus, que « l’entreprise souffre d’un manque criant en compétences techniques qui sont à même de relever le défi de mettre à niveau le réseau de distribution de l’énergie électrique. La cause, les recrutements qui obéissent au clientélisme et au régionalisme de bas étages ». « Pour pourvoir prétendre à un recrutement, il faut être ou bien de Bouteldja ou bien d’El Kala. C’est une condition sine qua non et pratiquement l’essentielle et au diable vos compétences et vos aptitudes professionnelles, ainsi Sonelgaz est devenu avec le temps un fourre-tout. C’est un secret de polichinelle». Ont-ils révélé avec beaucoup de dépit et de rage. Dans le même sillage, des citoyens au bord de la crise de nerfs ont fait savoir que « les coupures fréquentes du courant électrique ont occasionné des dégâts à leur appareils électroménagers et qu’ils ne savent plus où donner de la tête pour une hypothétique compensation ». Reste que les autorités locales et centrales se trouvent dos au mur pour ouvrir une enquêté afin de  situer les responsabilités et connaitre le mode de fonctionnement de cette entreprise qui détient, malheureusement, le monopole de l’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *