Forces nationale de réforme Pour une large participation au débat et au vote

L’Initiative des forces nationales de réforme a appelé mercredi dernier dans un communiqué à une participation «massive» au débat et au vote de la révision constitutionnelle prévue le 1er novembre.
Lors de la réunion des présidents des entités et compétences de l’Initiative des forces nationales de réforme consacrée à l’évaluation et l’examen du projet de révision constitutionnelle, après avoir écouté le rapport du comité d’experts, ledit rapport a été débattu en toute liberté, démocratie et responsabilité» où tous les participants ont exprimé «leurs opinions sous différents angles basées sur des comparaisons entre le projet de révision constitutionnelle 2020 soumis à référendum et celle de 2016 et les propositions de l’Initiative des forces nationales de réforme, a précisé la même source.
L’Initiative des forces nationales de la réforme a appelé à une large participation au débat et vote en vue d’une véritable expression de la volonté du peuple.
A cette occasion, les participants ont salué l’introduction de nombreuses propositions de l’Initiative des forces nationales de la réforme au texte de la Constitution de 2020, se félicitant du «débat important» dans la scène nationale sur les grandes questions contenues dans le projet de révision constitutionnelle.
Dans le même cadre, elle a loué les contributions relatives à la révision de la Constitution avec les différents partenaires dans la scène nationale, saluées par l’Initiative des forces nationales de réforme.
Les participants ont émis des réserves sur certains articles contenus dans le projet de révision constitutionnelle» soulignant leur fidélité permanente aux constantes nationales et les aspirations du peuple et la protection des acquis de la Nation en vue de protéger son identité et renforcer l’unité nationale et le front interne.
«Les participants ont maintenu cette réunion ouverte pour suivre la situation et reporté leur décision de voter Oui ou Non sur la Constitution à une date ultérieure».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *