Mostaghanem-Plusieurs tentatives d’émigration clandestine déjouées

Les services de la Gendarmerie nationale de Mostaganem ont déjoué durant les dernières 48 heures plusieurs tentatives d’émigration clandestine  en mer et arrêté 21 personnes, a-t-on appris jeudi dernier auprès de ce corps sécuritaire.

Cette opération, qui intervient suite aux rondes effectuées par divers brigades de la gendarmerie nationale au niveau des communes côtières de la wilaya de Mostaganem, a permis l’arrestation de 21 personnes, âgées entre 17 et 35 ans, originaires de plusieurs wilayas du pays, a-t-on indiqué. Lors de cette opération, il a été procédé à la saisie d’un bateau de plaisance prêt à la traversée clandestine avec des réserves de 18 jerricans de 30 litres de mazout et 20 gilets de sauvetage, de même qu’une somme en devises estimée à 980 euros et en monnaie nationale de 29.500 DA. Une fois l’enquête terminée, les personnes arrêtées seront remises aux instances judiciaires compétentes territorialement pour le chef d’inculpation de «tentative de quitter le territoire national illégalement», a-t-on indiqué de même source.

5 personnes secourues et 4 corps repêchés

Par ailleurs, l’unité territoriale des garde-côtes a secouru, jeudi dernier, 5 personnes et à repêcher 4 corps sans vie suite au renversement d’une embarcation à son bord des candidats à l’émigration clandestine aux limites des côtes-est de la wilaya de Mostaganem, a-t-on appris auprès de cette instance. Les unités de plongées des garde-côtes ont secouru, tôt la matinée du jeudi, 5 candidats à l’émigration clandestine dont la barque a chaviré à 3 miles (5,5 kilomètres), au nord de Ouled Ghalem, commune balnéaire située à 90 kilomètres à l’est de Mostaganem, a-t-on indiqué. Les unités des garde-côtes, qui ont repêché 4 corps sans vie de personnes qui se trouvaient à bord de la même barque de fabrication artisanale, poursuivent les recherches en mer pour retrouver d’autres personnes faisant partie du groupe, selon la même source qui reprend les déclarations de certains candidats à l’émigration clandestine parmi les personnes secourues.
Selon la même source, les 5 personnes secourues ont été reconduites au port de Mostaganem pour les formalités d’usage en pareille circonstance, tandis que les corps sans vie ont été transférés à la morgue de l’établissement hospitalier «Ernesto Che Guevara» de Mostaganem. Auparavant, les unités de plongée des garde-côtes ont intercepté une embarcation de fabrication artisanale à bord de laquelle se trouvaient 16 harraga, à 10 miles (18 kilomètres) au nord de Ouréah dans la commune de Mazagran distante de 15 kilomètres à l’ouest de Mostaganem, a-t-on fait savoir. Les mêmes unités des garde-côtes ont conduit les personnes arrêtées au port commercial pour les remettre aux instances concernées avant de les présenter devant la justice pour le chef d’inculpation de tentative de quitter en mer le territoire national de manière illégale, a-t-on indiqué.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *