Annaba- Le tramway figure–t-il parmi les urgences de la wilaya?

Le tramway à Annaba est une aventure sans fin. Tous les épisodes concernant l’existence d’un tramway dans la quatrième ville d’Algérie ont vite été oubliés de la mémoire collective, à commencer par les initiateurs du projet que sont les autorités locales. Celles-ci ont carrément étouffé le projet. Sans dire ouvertement que c’est un dossier désormais classé ils ne disent rien quant à son devenir. Pourtant il y a eu une noria de bureaux d’études qui ont présenté, en leur temps des solutions concernant sa faisabilité. Beaucoup d’argent a été gaspillé pour ce genre d’études sans résultat apparent. Des politiques s’y sont intéressés. Certains avaient le rang de ministres, d’autres de députés. Des promesses ont été faites au cours des campagnes électorales mais au lendemain de celles-ci c’est le silence radio. Le plus époustouflant dans tout cela c’est que l’usine de montage de tous les tramways du pays se trouve à Annaba. Comment dès lors se fait-il qu’avec une telle proximité qui est un grand atout on n’ait toujours pas réfléchi au tracé de ce moyen de transport devenu très utile et surtout environnemental à l’heure où on parle sans arrêt de transition énergétique. Il y a là manifestement une incompréhension de taille. Manque t-il cruellement dans cette ville de compétences en ingénierie du transport. Force est de penser que ce soit le cas. Comment une ville comme Constantine , cette cité des ponts et dont l’escarpement du parcours pour ce genre de moyen de transport avait posé problème en son temps aux autorités coloniales mais qui avait fini par être résolu grâce aux génie de ses initiateurs et qui a été amélioré comme il se doit et étendu dans la grande périphérie de la ville par les autorités locales pour devenir le moyen de transport privilégié des Constantinois qui l’empruntent au quotidien et se déclarent absolument satisfaits. Les autorités locales d’Annaba qui se sont succédées à une cadence fournie ont toutes été incapables d’en débattre et d’en discuter ne serait-ce qu’une seule fois avec la population. Les nouvelles autorités prendront-elles  le relais en reprenant ce dossier du tramway d’Annaba ou feront-elles comme toutes les autres en le mettant au fond d’un tiroir ?     A en croire les déclarations de M.Berimi wali d’Annaba lors de sa première rencontre avec la presse où il avait avancé la mise en place d’un programme d’urgence qui va colmater certaines breche notammant dans ce qui se dit de la précarité de certaines zones. « Nous ne pouvons pas regler les problèmes d’un trait cela  va demander du temps pour le faire. Il y a des priorités et des études se feront  pour chaque situation qui sonne l’urgence et je suis disposé à mettre tout le paquet pour rendre à Annaba sa notoriété, surtout  que je dispose d’une longue expérience dans ce domaine acquise lors de mon long séjour de 15 années à Alger ». Avait déclaré en ce moment le wali d’Annaba qui, depuis son installation à procédé à une multitude de sorties qui lui ont certainement donné l’occasion de connaitre la situation économique, culturelle et sociale de la wilaya à travers lesquelles des décisions sont ou seront prises répondant aux  préoccupations des citoyens. Parmi ces préoccupations le tramway dont la reprise du dossier est plus urgente qu’utile à un moment où la wilaya particulièrement le chef lieu souffre d’une désorganisation totale des moyens de transport, aggravée par le nombre important de véhicules que reçoit quotidiennement la ville pour des circuits qui ne s’adaptent plus au grand flux des automobilistes, en particulier durant la saison estivale qui commence à Annaba dès le mois de mai pour s’achever au mois d’Octobre, parfois au-delà selon le tempérament de la nature. Pour ainsi dire Annaba a besoin d’une structure efficace pour organiser le secteur du transport et la question qui se pose au wali c’est celle qui constitue le titre de cet article à savoir, est ce que  le tramway figure–t-il parmi les urgences de la wilaya?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *