Le e-paiement en Algérie-Pour l’heure c’est de la fiction

La loi de finances 2020 a prévu la généralisation de ce mode de paiement électronique mais sans en préciser la date. Le gouvernement veut précipiter le mouvement mais la tache est monumentale car la société algérienne est habituée à payer cash, en monnaie sonnante et trébuchante.

 Tous les experts en monétique sont d’accord pour dire que l’échéance de l’e-paiement  n’est pas aujourd’hui et même pour demain. Cela demandera beaucoup de temps et d’argent pour équiper tous les commerçants qui se chiffrent par centaines de milliers. Selon ces experts l’Algérie n’est pas prête pour une telle révolution dans le paiement des achats. Il faut y aller doucement et de manière graduelle pour préparer les gens à changer de mentalité fiduciaire. La société actuelle n’est pas du tout prête. Elle n’a pas cette culture de ce genre de paiement utilisée très largement  en Europe, y compris la Russie, en Chine et dans tous les pays du sud est asiatique comme la Malaisie, Singapour, la Corée du sud, Taiwan mais aussi dans des pays arabes comme l’Arabie Saoudite  et les Emirats arabes unis. Les populations ont été préparées il y a bien longtemps à ce type de procédé. Il s’est finalement généralisé et ne pose plus aucun problème. En Algérie le

e-paiement aurait du avoir un début d’utilisation au cours des deux décennies précédentes mais les dirigeants de l’époque ne voulaient pas en entendre parler malgré quelques déclarations de circonstances faites par Ouyahia qui n’en pensait pas un mot de ce qu’il disait. Pour en revenir à la mise en place de cette procédure de paiement et nous ne parlons pas de sa généralisation il faudra d’abord acquérir l’équipement nécessaire que nous ne produisons pas localement et qu’il faudra nécessairement importer. Or avec l’austérité actuelle et les restrictions budgétaires c’est une vraie gageure. Par ailleurs et même dans le cas improbable le gouvernement  dégraferait une enveloppe relativement conséquente pour l’achat de ce type d’équipement il y a également le problème de la connexion commerces –banques mais aussi postal car la majorité des citoyens sont titulaires de comptes CCP.  Bref comme le soulignent les experts le e-paiement ce ne sera pas pour sitôt .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *