Le trésor public saisit les biens de la famille Hamel

 

 

Le trésor public a entamé une procédure officielle de saisie de tous les biens du général Abdelghani Hamel et de toute sa famille. Bientôt les huissiers de justice pourront récupérer une fortune estimée à 100 milliards de dinars. C’est énorme en considérant que cet homme a de tout temps été au service de l’Etat et qu’il était payé en tant que tel.

En fait l’ex patron de la police nationale s’est révélé être un gros prédateur, dévorant tout sur son passage et faisant bénéficier des produits de sa prédation sa propre famille composée de ses trois fils de sa fille et bien sur de son épouse.100 milliards de dinars selon les estimations faites par le trésor public constitués de villas et d’appartements grand standing au nombre d’une soixantaine essaimés à travers  19 wilayas du pays, de plus d’une dizaines de locaux commerciaux, de 25 sociétés écrans de six voitures de luxe et pour couronner le tout 135 comptes bancaires répartis à travers diverses banques publiques et privées de statut étranger. Tous ces biens ont été judicieusement répartis entre les membres de sa famille. Et dire que cet homme lorsqu’il accéda à la fonction de directeur général de la  DGSN  déclarait à qui veut l’entendre qu’il était le fonctionnaire le plus honnête de la profession. Quel cynisme ! Il donnait en plus des leçons et se proclamait un lutteur intraitable de la corruption. Le corps de la police nationale le détestait car il exerçait sur les officiers qu’il commandait une tyrannie inadmissible. Plusieurs officiers qui n’osaient pas parler à l’époque où il exerçait cette fonction hiérarchique suprême ont alors vidé le contenu de leurs pensées lorsqu’il a été limogé. Selon des commissaires de police on féta l’évènement. Ce personnage renfrogné se cachant derrière le grade de général qu’il avait été n’avait en plus un mépris ostentatoire contre les subalternes des forces de police. Beaucoup d’agents et d’inspecteurs de la police nationale nous ont  dit qu’il ne répondait jamais à leur salut et qu’il passait devant eux comme s’ils n’existaient pas. Voila qui était le général Abdelghani Hamel. En prison où il se trouve actuellement car ayant été condamné à 12 ans de prison ferme et ce n’est pas encore fini pour lui, il doit se morfondre et surtout il doit essuyer les regards  emplis de dédain de prisonniers. Il est certain que personne ne lui adresse la parole. Les années qu’il passera dans l’univers carcéral seront assimilées à un purgatoire. Lorsqu’il sortira enfin de prison il se retrouvera pauvre comme Job.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *