Procès de Mohamed  Djemai-Le procureur a requis contre lui 3 ans de prison ferme

L’ex secrétaire général malheureux du FLN arrêté pour « participation à la destruction de documents officiels et menace contre autrui » a suivi son procès au banc des accusés. La destruction de documents dont certaines preuves incriminantes contre lui est un acte grave relevant du pénal. En ce sens le procureur a été plutôt clément contre ce baroudeur du FLN qui voulait faire de ce parti sa tribune personnelle. Ce loup aux dents acérées voulait régler leur compte à tous les militants du vieux parti qui prônaient  une politique plus ouverte vers les citoyens et moins alignée au pouvoir comme cela a toujours été le cas pour l’ex parti unique. En place en pleine période de fixation populaire contre le parti majoritaire il allait à contre courant de la vox populi qui lui signifiait clairement son dégagement de la scène politique. Devant son entêtement démesuré la majorité des militants lui signifia une fin de non recevoir et l’a mis à la porte. Quelque temps après la police est venue l’arrêter sur ordre  de la justice pour les faits qui lui sont reprochés au cours de son procès.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *