Annaba-La 4ème et la plus ancienne ville d’Algérie à la traine

S’il vous prend l’envie, par souci de vous informer en demandant aux autorités gestionnaires de la ville d’Annaba combien compte d’habitants cette cité et sa périphérie, aucun fonctionnaire ne sera capable de répondre à cette question. C’est le flou absolu. Les statistiques concernant la population : Nombre d’habitants, population active, nombre de chômeurs etc.…figurent aux abonnés absents. Pour une grande ville c’est absurde !

Pourtant ce n’est pas la mer à boire. Il suffit de prendre pour référence les derniers recensements qui ont été faits pour établir la courbe d’évolution en tenant compte des naissances déclarées par année et le nombre de décès. Un algorithme peut faire ce genre de boulot et on aura chaque année un nombre aussi proche que possible de la réalité. Ce travail peut être fourni par l’université. On ne sait pas aujourd’hui combien d’habitants comptent la ville et ses cités environnantes. Et si on l’ignore on ne peut gérer convenablement une ville de cette importance. Et cela va encore plus loin car  il est impossible en tenant compte de cette méconnaissance de prévoir une politique d’urbanisation qui tienne compte de la densité de la population urbaine. Actuellement on construit partout et à tout va sans tenir le moindre compte de l’aspect environnemental. Il n’y a qu’à circuler sur le territoire de cette commune pour constater l’anarchie en matière de construction. Des zones déclarées touristiques ou vertes ont été envahies par le béton. La laideur a pris la place de la beauté des sites naturels. Arbres arrachés, espaces piétonniers disparus, terrains de jeux ou de détente pris d’assaut par des promoteurs avides de terrains vierges. Tout cela parce que tous les plans d’aménagement du territoire de la ville ont été oubliés et restent enfouis dans les tiroirs des administrations concernées. Qu’ont fait tous les présidents d’APC qui se sont succédés ces dernières années ? La réponse est sans équivoque : Rien ! Si quand même ils ont refait les trottoirs de la ville et aménagé un ou deux espaces publics. Est–ce ce genre de travail attendu d’un maire ? Manifestement pas ! Et l’APW alors qu’a-t-elle fait ? La réponse est identique à celle concernant l’APC. Tout cela nous renvoie indubitablement à la question de l’aménagement du territoire de cette grande ville qui est en train de s’étaler à perte de vue. Dans quelques années la ville d’Annaba rejoindra celle d’El Bouni et si on ne prend pas la mesure dès maintenant en utilisant toute la technologie du savoir en y associant l’intelligence artificielle, cette ville ressemblera à une grande agglomération africaine et perdra tout son attrait d’antan. Aujourd’hui  la circulation automobile et celle des transports en commun est devenue chaotique à cause du nombre effarant de véhicules en circulation et le stationnement anarchique des automobiles des deux cotés des rues et avenues. Cela pose l’épineux problème, combien de fois posé et reposé du nombre très réduit des parkings. Il n’ ya qu’un seul, celui de Stambouli, les autres sont des garages ou d’anciens entrepôts transformés en parkings payants. Si le nombre de voitures augmente chaque année et que les autorités ne trouvent pas de solution à ce problème la circulation piétonne posera à terme un problème insurmontable. Une somme de problèmes en somme qui exigent des autorités de faire leur boulot comme le font aujourd’hui toutes les grandes villes des pays développés. Est-ce que la notion de développement harmonieux nous échappe à un tel point ? Pour information Alger la capitale et sa banlieue compte presque 8 millions d’habitants. Nous avons eu accès à cette information en regardant le bulletin météo de la chaine France 24 qui termine celui-ci par un encart où figure le nombre d’habitants de toutes les capitales du monde. Reposons quand même la question : Combien d’habitants compte aujourd’hui Annaba ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *