L’agriculture à Annaba tient bon face à la Covid-19.

La journée du jeudi 01 octobre 2020, journée nationale de vulgarisation agricole, a été célébrée sur le terrain par la Wilaya d’Annaba sous le slogan « Moderniser et diversifier les productions agricoles, c’est renforcer notre sécurité alimentaire et surmonter les crises ». Derrière ce slogan, c’est tout un programme d’action que les pouvoirs publics veulent adresser aux agriculteurs pour faire en sorte que la contribution de l’agriculture algérienne à la sécurité alimentaire devienne effective et quitte enfin l’espace des discours ambitieux de développement agricole. Pour cette circonstance symbolique, les autorités locales ont choisi la daïra très agricole d’Ain El beda , et précisément l’exploitation agricole de Kamel Eddine Boutaleb qui s’étale dans l’ensemble sur 233 Ha, mis en valeur par ce « Gentleman  Farmer  » assisté de ses deux enfants , diplômés de l’Université et ayant maille avec la problématique de la terre. Présent sur le site de lancement officiel de la campagne labours-semailles 2020/2021 par  Kamel Eddine Berimi, Wali d’Annaba, accompagné d’une forte délégation nous a brièvement entretenu sur les cultures développées sur son exploitation qui sont essentiellement comme il le dit si bien « Le blé dur, le blé tendre, le poichiche et nous avons accepté de nous engager dans le programme de la culture du colza, à la demande de du Ministre. Nous travaillons à trois sur cette exploitation, moi et mes deux enfants et nous sommes connus pour être des travailleurs ». Concernant l’impact de la COVID 19, Boutaleb précise que « l’impact a été réduit et nous ne l’avons pas ressenti comme tel puisque nous avons eu une bonne récolte et nous avons pu acheminer nos grains vers les silos de la CCLS. Pour ce qui est de la culture du Colza, il insiste sur la disponibilité de clients pour écouler le produit et il déclare que le « Ministère de l’agriculture les a assurés de la disponibilité de deux grand opérateurs, en l’occurrence Cevital et Sim, transformateurs industriels de graines oléagineuses, à prendre toute la récolte nationale dans le cadre d’un accord-cadre avec le gouvernement ».  Quant à Abderrahmane Bouredjima, président de la Chambre de l’agriculture d’Annaba, mobilisé de bonne heure sur le site, il nous a déclaré que « Cette 27eme  édition de la journée nationale de vulgarisation agricole est en fait une journée d’information sur la vulgarisation qui est une science dans le domaine agricole. Dans les années 90, cette mission a été dévolue aux  Chambres agricoles qui ont pour missions la vulgarisation, la formation et les concours pour familiariser les fellahs aux techniques modernes de l’agriculture pour améliorer les rendements ». Il n’ a pas manqué de nous parler de sa façon à travailler la terre à l’ancienne en utilisant le semi-direct sur sa propre exploitation pour permettre une meilleure conservation du sol mais cette technique insiste-t-il nécessite une grande technicité à acquérir à travers la formation. Il a conclu en disant que « malgré la Covid 19, nous avons continué à travailler normalement pour nourrir les Algériens et Annaba a été au rendez-vous pour ce qui est des céréales et surtout la tomate industrielle ». Pour ce qui est de la vulgarisation agricole, Kamel Eddine Bouredjima semble être dans son élément et le profane n’a pas de difficulté à le comprendre, vu son sens de la pédagogie. Quant à Kamel Eddine Berimi, Wali d’Annaba, il n’a pas manqué d’encourager les agriculteurs présents à cette cérémonie, à commencer par Boutaleb, et a insisté sur la mobilisation autour des objectifs gouvernementaux pour développer l’agriculture et assurer la sécurité alimentaire du pays, loin de toute dépendance de l’étranger. Il a insisté sur la disponibilité de la Wilaya à accompagner les agriculteurs dans leurs efforts pour améliorer les rendements et faire valoir la vocation agricole de la Wilaya d’Annaba, aux côtés de ses autres dimensions connues. A 12H45 enfin, le Wali d’Annaba, a donné le signal de lancement de la campagne labours-semailles 2020/2021 permettant aux tracteurs de labours de s’ébranler dans un élan prometteur de belles récoltes pour l’année prochaine.C’est le vœu de tous les présents à cette cérémonie champêtre !

Par Abdelali KERBOUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *