Brahim Merad à Annaba-Les zones d’ombre à l’heure du développement

La visite de travail qui l’a conduit à Chétaibi, Tréât, et Séraidi, Brahim Merad, cet ex wali d’Annaba durant les années chaudes qui ont été secouées par la décenie noire se veut pour lui une sorte de pèlerinage dans cette wilaya qu’il connait assez bien de par ses fonctions de premier responsable de l’équipe qui composait son exécutif. Aujourd’hui, il est là en tant que missionnaire chargé par le Président de la République Abdelmadjid Tebboun pour s’enquérir des zones que l’on appelle désormais zones d’ombre du fait de leurs marginalisations durant des décennies au profit des grandes villes. Annaba, le conseiller du Président la retrouve presque comme il l’a laissée. Une wilaya qui dépérit et qui a souffert des opportunistes et hommes d’affaires sans foi ni loi qui lui ont fait beaucoup de tort. Toujours est-il Brahim Merad, connait bien tous les coins et recoins de cette wilaya et sa visite lui a fait découvrir les dégats occasionnés à cette wilaya. Durant sa visite il a eu à s’exprimer sur le mobile de sa mission qui consiste à « une prise en charge des préoccupations urgentes et nécessaires des populations en matière d’eau, d’électricité, de désenclavement, de la promotion des conditions de scolarisation et de transport. L’élimination des facteurs des dangers naturels permettront d’assurer une  mise à niveau du cadre de vie des habitants des zones d’ombre et la mise en place des conditions et mécanismes susceptibles de créer des activités productives dans ces régions lointaines». Une politique pronée par Abdelmadjid Tebboun qui consiste à promouvoir les zones d’ombre par la mise en place d’un cadre de vie adéquat permettant la fixation des habitants dans leurs régions d’origine et la création d’activités productives. Ainsi le conseiller du président de la République, chargé de suivi des régions d’ombre, Brahim Merad, a affirmé que la mise à niveau de ces zones permettra  à ces régions de rejoindre l’élan du développement tout en offrant l’opportunité  aux habitants de ces régions   de devenir un partenaire effectif du dynamisme économique du pays. En visitant Chetaibi, le conseiller du président de la république, s’est enquit des opérations lancées au niveau des localités  El Euzla et Zegaâ  dans la commune de Chetaibi, où des explications lui ont été données concernant les 15 opérations de développement qui ont été affectées relative au raiseaux d’AEP à partir de 5 forages réalisés sur les 33 projets programmées qui concernent une population estimée à plus de 1200 habitants. Profitant de cette visite, le conseiller du président s’est rendu au stade de proximité d’El Euzla, une visite suivie par une virée au projet de raccordement de la localité au réseau du gaz naturel.  Au niveau de  la localité Zegaâ il a inspecté un projet d’extension d’une ligne électrique de 7,4km destinée à renforcer zone en énergie électrique. Hier il était au niveau de la région sud d’Annaba où il s’est rendu aux zones d’ombres de El Eulma et Cherfa pour les mêmes missions qui tendent à régler les préoccupations des citoyens.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *