Arkab à partir de Skikda « Développement des mines, la prospection de l’or et l’uranium attendra encore »

Cap sur le développement minier, élaboration d’un cahier des charges renforçant la prospection de l’or et inopportunité encore de parler de l’uranium. Ce sont là, les trois importants axes autour desquels s’est articulée la visite d’inspection et de travail, qu’a effectuée le ministre des Mines, Mohamed Arkab, ce jeudi 15 octobre, à Skikda. Concernant le marbre, « le meilleur au monde », le ministre des Mines, au niveau du siège de l’Entreprise nationale du Marbre et la Carrière de marbre à la commune de Filfila,  a révélé un plan d’action national pour le développement de la production du marbre, renforcée déjà par la fonctionnalité de 20 carrière, et ce, pour réponde aux besoins  nationaux, actuellement satisfait à hauteur seulement de 15%. Une situation qui pousse l’Etat à en importer 31 types d’une quantité de 500 000 tonnes. Le plan d’action sera traduit, selon le ministre des Mines, par le financement et la logistique nécessaires, afin d’atteindre le taux de production optimale. La relance du marbre, selon Mohamed Arkab, est tributaire aussi, d’une conjugaison d’expertise étrangère et nationale, de la révision de la Loi sur les mines, la relance des carrières à l’arrêt et celles en difficultés, une révision de la carte  des données géologiques, et la formation et l’accompagnement de l’Homme. Pour l’or, Mohammed Arkab a rassuré qu’un cahier des charges est en élaboration, visant notamment  la formation des jeunes entreprises pour la prospection de l’or au Sud du pays et autres régions. Dans les priorités de l’Etat également, les matériaux ferreux et non ferreux, qui peuvent à leur tour, générer des richesses et de pourvoir de l’emploi. Par contre, le ministre des Mines a considéré que le projet de développement de l’uranium n’est pas encore à l’ordre du jour de l’agenda du travail de son département ministériel, et ce, en dépit que le pays recèle un stock important en la matière.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *