Berraki  à  Skikda-Campagne référendaire et inspection de projets structurants

Le ministre des Ressources en eau (MRE), Arezki Berraki, a effectué, hier mardi 27 octobre 2020, une visite à Skikda, dans le cadre de la campagne référendaire du projet d’amendement de la Constitution.  Au cours de sa visite, il a inspecté deux projets. Le premier, le projet de réhabilitation de la station de traitement de Hamadi Krouma, dont le maître de l’ouvrage est l’Algérienne des eaux (ADE). Le montant du projet est de 1 386 972 65 DA, pour un délai de réalisation de 22 mois, par l’entreprise de réalisation : Amenhyd SPA. L’impact du projet : « restaurer la capacité de production de 86.400 m³/ d’eau potable. » Le second, le projet de réalisation de la station d’épuration du groupement urbain Filfila. Projet structurant, ciblant la commune de Filfila, le nouveau pôle urbain de Bouzaaroura, la localité Salah Chebel, la station balnéaire de Larbi Ben M’Hidi, et les zones d’expansion et site touristique (ZEST, ou ex-ZET) de Skikda et  Filfila. Le projet, s’est vu allouer une autorisation de programme (AP) initiale de l’ordre de 2.5 milliards de DA, pour atteindre les 3.005 milliards de DA. Le montant du marché, quant à lui, est de 2.796 658 222, 65 de DA (2.624 441 981.76 pour le volet réalisation et 176 216 240.85 Da pour le volet exploitation).  L’entreprise chargée de sa réalisation est : EURL Power Hydraulique. Le délai d’exécution des travaux est de 21 mois et 15 jours, celui restant est de 11 mois et 16 jours, tandis que le délai d’exploitation a été fixé à 24 mois. Ce projet a connu une odyssée mémorable : L’élaboration de deux Offres de service (ODS) d’arrêt (22 avril 2019 et 22 mars 2020) et deux ODS de reprise (17 novembre 2019 et 17 juin 2020). Actuellement, le taux d’avancement physique du projet est de 20%, celui financier étant de 16.09%.  Sur terrain, le MRE s’est indigné en ces termes : « Il est inacceptable qu’une wilaya de l’envergure de Skikda, disposant de 4  barrages et d’une station de dessalement d’eau de mer, n’arrive à assurer de l’eau qu’a hauteur de 60% à sa population. » Propos, qu’il a encore réitérés auPalais de la Culture Malek-Chebel de la wilaya de Skikda, où il a animé la campagne référendaire dans le cadre de l’amendement de la Constitution. Là, il a également promis de revenir prochainement à Skikda, pour s’enquérir de l’état d’avancement des projets hydrauliques relevant de ses  prérogatives, et veiller à relever le taux de consommation de l’eau potable, afin de venir à bout des problèmes en la matière dont sont confrontés les citoyens de régions diverses. Au sujet de l’amendement de la Constitution, il y a eu notamment, l’intervention du Professeur de la Faculté de droit de l’Université de M’Sila, Hamza Khadri, qui a abordé quelques articles inscrits dans la Constitution, dont la constitutionnalisation de Tamazight

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *