Le ministre des ressources en eau -Annaba construit un barrage érecteur pour se protéger des inondations.

Venant de la Wilaya de Skikda par route, le ministre des ressources en eau Arezki Berraki a entamé hier après–midi une visite de travail à Annaba, s’inscrivant prioritairement dans le cadre de l’animation de la campagne référendaire par les membres du gouvernement. Dans ce cadre précis, il est prévu l’animation par sa personne d’un meeting populaire aujourd’hui au Théâtre Régional Azzedine Mejdoubi à partir de 9H00. Cela ne l’a pas empêché sur insistance de Djamel Eddine Berimi, Wali d’Annaba de visiter le site d’un grand projet hydraulique relevant de son secteur. Il s’agit, en l’occurrence, du projet de barrage en construction de Bouguentas, barrage érecteur , autrement dit barrage de retenue des eaux de pluie, d’une capacité de 700.000 mètres cubes, afin d’éviter les inondations récurrentes qu’a connues la Ville d’Annaba, et  par extension ses communes avoisinantes, quand la pluviométrie devient exceptionnelle, à l’instar de la grande crue de janvier 2019, inscrite désormais dans la mémoire des Annabis au sens large. Ce projet a été lancé enfin et confié à un consortium d’entreprises nationales dont le chef de fille n’est autre qu’HYDRO TECHNIQUE, pour un délai de réalisation de 24 mois. Les travaux semblent aller bon train  et le flanc de montagne est sérieusement nivelé en plusieurs niveaux ou étages pour recevoir le bassin principal de retenue d’eau, grâce à l’action d’énormes engins excavateurs à l’œuvre sur le terrain. Au-delà de ce rôle de digue majeure contre les inondations, ce grand barrage de retenue des eaux pluviales permettra à la ville d’atténuer son stress hydrique , et notamment en procurant des volumes d’eau importants pour l’irrigation agricole et les besoins importants de l’industrie locale ; ce qui risque à coup sûr d’améliorer le bilan net en fourniture d’eau potable pour la population qui dépend dans son alimentation de deux barrages situés dans la Wilaya voisine d’El Tarf, à savoir le barrage de Cheffia et celui de la Mecta. Le ministre a insisté sur le respect des délais de réalisation et le respect des normes de construction, selon les règles de l’art admises en matière de grands travaux hydrauliques.Il a été à l’écoute des explications techniques données par les responsables De ce grand chantier, s’appuyant chaque fois sur le sens du suivi des projets de la Wilaya développé par Djamel Eddine Berimi, Wali . Le ministre n’a pas manqué d’inscrire dans sa visite de terrain une réunion de travail au siège de l’Entreprise publique GTH qui passe par une phase critique de son existence où, selon le SG du Syndicat de l’Entreprise, «1800 postes d’emploi sont menacés de disparition pour cause de faute de plan de charge ». Le DG nouvellement installé, depuis deux mois, a insisté sur les capacités humaines, techniques et la longue expérience de l’entreprise pour rebondir et remonter la pente, grâce à la fourniture d’un plan de charge par l’Etat. Le ministre a rassuré l’ensemble des présents sur le souci de l’’Etat de sauver cet outil de production en exhortant en retour l’entreprise à réduire ses charges «  l’Etat va vous accompagner et ne vous abandonnera pas et en contrepartie vous devez retourner à la performance car dans les moments de crise , l’Algérie ne peut compter que sur les entreprises publiques et votre problème de salaires impayés sera réglé progressivement et nous comptons sur votre patience » Selon certains travailleurs rencontrés sur place, les salaires n’ont pas été versés …depuis neuf mois. L’appel au secours semble avoir été entendu par le représentant du gouvernement qui a promis de revenir dans un mois pour scruter à nouveau la situation qui prévaut sur place. Quant à le Wali, il a promis d’aider GTH en privilégiant l’adjudication de marchés par le gré à gré, car, a-t-il- dit, je connais les capacités de GTH que j’ai vue à l’œuvre à Oum El bouaghi en tant que Wali où elle a réalisé un grand barrage. Rendez-vous est pris pour une prochaine visite de travail, après le referendum du 1er Novembre 2020, comme promis !

Par Abdelali KERBOUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *