Cour d’Alger-Ali Haddad condamné à 12 ans de prison ferme, Ouyahia et Sellal à 8 ans  

La chambre pénale près la Cour d’Alger a condamné, mardi, l’homme d’affaires Ali Haddad à 12 ans de prison ferme avec confiscation de ses biens et comptes bancaires et les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal à une peine de 8 ans de prison ferme, inculpés tous dans des affaires de corruption.

La même juridiction a condamné l’ancien ministre des Transports et des Travaux publics, Ammar Ghoul à 7 ans de prison ferme, tandis que les anciens ministres du même secteur, Abdelghani Zaalane, Boudjemaa Talai et Amara Benyounes ont été condamnés à un an de prison ferme. Même peine a été infligée aux deux anciens ministres de l’Industrie, Youcef Yousfi et Mehdjoub Bedda, tandis que l’ancien ministre des Travaux publics a écopé de 3 ans de prison ferme.

Dans la même affaire liée à la corruption notamment le trafic d’influence et octroi d’indus avantages, les deux anciens walis de Saida et Annaba respectivement Abdellah Benmansour et Mohammed Selmani ont été condamnés à un an de prison avec sursis.

La chambre pénale a décidé également l’acquittement des membres de la famille d’Ali Haddad, à savoir Rebouh, Mohammed, Sofiane et Meziane.

Le Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) avait condamné, en juillet dernier, l’homme d’affaires Ali Haddad à 18 ans de prison ferme, tandis que les membres de sa famille, à savoir Rebouh, Mohammed, Omar, Sofiane et Meziane ont été condamnés à 4 ans de prison ferme assortis d’une amende de 8 millions DA chacun. Les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal avaient été condamnés à une peine de 12 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million DA.

Il avait prononcé, en outre, des peines de 5 ans de prison ferme assortis d’une amende de 500.000 DA à l’encontre d’Abdelkader Kadi, et 3 ans de prison ferme assortis d’une amende de 500.000 DA à l’encontre de Amara Benyounes et Boudjemaa Talai. Quant à l’ancien ministre, Ammar Ghoul, il avait été condamné à 10 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million Da, alors que les deux anciens ministres, Mehdjoub Bedda et Youcef Yousfi avaient  écopé de 2 ans de prison ferme assortis d’une amende de 500.000 DA chacun. L’ancien ministre, Abdelghani Zaalane avait été condamné à 3 ans de prison ferme. Le Tribunal avait également condamné à 20 ans de prison ferme et une amende d’un (1) million DA, l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb contre lequel un mandat d’arrêt international a été émis, alors que les deux les walis d’El Bayadh, Abdellah Benmansour et d’Annaba, Mohammed Selmani avaient écopé de deux ans de prison ferme.

 

L’ancien ministre, Amara Ben Younes, sort de prison

Les deux anciens premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdel Malek Sallal: 8 ans de prison ferme

  • Ali Haddad: 12 ans de prison et 8 millions de DA d’amende, avec l’annulation de la confiscation de certains biens, dont le terrain à Delly Ibrahim et un appartement à Said Hamdine
  • l’ancien ministre de l’Industrie Youssef Yousfi: un an de prison ferme
  • l’ancien ministre de l’Industrie Mahjoub Bedda: un an prison ferme.
  • l’ancien ministre du Développement industriel: Amara Ben Younes, un an de prison ferme.
  • l’ancien ministre des transports et des travaux publics Boujemaa Talai: un an de prison ferme
  • l’ancien ministre des transports et des travaux publics Zaalan Abdel-Ghani: prison ferme
  • l’ancien ministre des transports et des travaux publics Ammar Ghoul: 7 ans de prison ferme assortie d’une amende.
  • l’ancien ministre des Travaux publics et des Transports, Kadi Abdel Kader: 3 ans de prison ferme.
  • Omar Haddad, dit Rabouh / Omar Haddad / Mohamed Haddad / Soufiane Haddad / Meziane Haddad: acquittement des charges retenues contre eux
  • Le directeur du port d’Alger, Jarrah Abdel Aziz: acquitté
  • Directeur du port de Djen Djen Baouab Abdessalam: acquitté.
  • Directeur du port de Bejaia Ashour Djelloul: acquitté
  • Directeur du port de Mostaganem, Bouguija, Riad: acquitté.
  • l’ex Wali d’El-Bayadh Ben Mansour Abdallah et l’exWali d’Annaba, Mohamed Salamani: un an de prison avec sursis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *