mardi, décembre 7, 2021
ActualitésPassé colonial français- 1er Ministre français:La France n’a aucun regret à exprimer

Passé colonial français- 1er Ministre français:La France n’a aucun regret à exprimer

Cette semaine  sur TF1, le premier ministre français, Jean Castex a mis les pieds dans le plat. Il s’est évertué à déclarer que la France n’a aucun regret à exprimer au sujet de son passé colonial et particulièrement son passage en Algérie. Il contredit ainsi Macron lequel est plus nuancé sur la question mémorielle.

Deux sons de cloche ! Voila donc la guerre d’Algérie qui revient au galop alors que l’on croyait qu’il y avait quelque frémissement de la part de la France officielle qui a fait croire que cette page douloureuse pour les Algériens allait être abordée avec sérénité. Ce n’est vraisemblablement pas le cas puisque l’actuel premier ministre français, un illustre inconnu pour les français jusqu’à sa nomination par Emmanuel Macron en remplacement d’Edouard Philippe l’a annoncé. Cet ancien élu local qui manifestement ne connait rien à la diplomatie a jeté un pavé dans la mare. Quelle sera la réaction de son chef ? Va-t-il l’encadrer ou laissera t-il cette déclaration fracassante ternir pour une énième fois les relations entre les deux pays, comme cela a toujours été le cas dans le passé ? Décidément les français surtout ceux qui se proclament de la droite et de l’extrême droite n’ont pas encore digéré l’indépendance de l’Algérie depuis  58 ans, autant dire deux générations. Jean Castex se saisissant du prétexte du « séparatisme islamiste » lié pour lui au terrorisme a fait dans l’amalgame les plus époustouflants en mélangeant le passé colonialiste français qui serait selon le mobile des générations françaises d’origine maghrébine (il n’a pas osé prononcer le mot algérien comme le fait sans scrupule aucun Marine le Pen) qui  pousse ces citoyens de la République à en vouloir à la France. Ce genre d’explication ne tient absolument pas la route car les Algériens représentent aujourd’hui l’émigration la mieux intégrée de France. Il n’y a qu’à regarder les postes qu’occupent ces mêmes algériens de citoyenneté française pour s’apercevoir que ces binationaux sont aujourd’hui à la tête d’hôpitaux, d’entreprises à forte croissance économique  mais également promoteurs de start-up prometteuses. Jean Castex en faisant dans le mélange des genres blesse incontestablement les sentiments de ces élites d’origine algérienne lesquelles sont pour la plupart fils ou petits fils de nationalistes algériens ou enfants des victimes de la colonisation française. Cette obsession maladive à nier les crimes de guerre commis par la France coloniale sera dans les mois prochains clouée au pilori par l’organisation des anciens moudjahidine qui a pris la décision de saisir la Cour de justice internationale, instance de l’ONU pour accuser la France coloniale de crimes de guerre perpétrés sur des populations civiles algériennes. Des preuves accablantes existent et l’Algérie, à travers ses instances officielles les présenteront aux juges de cette instance pénale internationale. La France, pour la première fois sera au banc des accusés. S’il ya condamnation par cette cour impartiale  de la France et le doute n’est pas permis car cette instance fera son travail sur des bases objectives, la France qu’elle continue de nier ou pas sera désignée dans le monde entier comme coupable cela fera la différence car le verdict, s’il est équitable et il n’y a pas de raison qu’il ne le soit pas ne s’effacera plus jamais des mémoires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exclusive

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

Plus d'articles