Feux de forêts à Gouraya/Tipasa-  Deux morts et de nombreux cas d’asphyxie enregistrés

Deux personnes encerclées jeudi soir à Gouraya (Tipasa) par les flammes d’un incendie qui s’est déclaré dans un poulailler ont trouvé la mort, ainsi que plusieurs victimes asphyxiées par la fumée de grands incendies qui se sont propagés à des régions peuplées, a appris l’APS de sources médicales. Ces feux qui se sont étendus à des régions peuplées en raison des conditions climatiques marquées par de fortes  rafales de vent, ont causé la mort de deux personnes « B M » et « K B » travaillant dans un poulailler dans le douar de Mhaba, la région la plus touchée », précise la même source. Les services de la protection civile ont transféré les deux corps calcinés vers l’hôpital de Gouraya qui a accueilli également un nombre important de victimes asphyxiées et « légèrement blessées ». De son côté, l’administration de l’hôpital de Gouraya a annoncé dans une publication sur sa page Facebook, l’ouverture de tous ses services pour l’accueil des victimes asphyxiées par la fumée .« Toutes les équipes médicales ont été mobilisées pour la prise en charge des victimes », souligne l’administration ajoutant que « le directeur de la santé s’est rendu sur place pour s’enquérir de la prise en charge des patients ». »L’hôpital de Gouraya a sollicité d’autres équipes médicales relevant des hôpitaux voisins dont Cherchell et Damous en vue de prendre en charge les malades », indique la même source. Pour leur part, plusieurs équipes continuent à lutter contre les incendies dans des conditions « difficiles ». Les mêmes éléments ont évacué les citoyens pour les protéger. Les service de la Sonelgaz ont  procédé, à titre préventif, à la coupure de l’électricité et du gaz dans les quartiers à risque. Par ailleurs, l’établissement hospitalier de Sidi Ghilas, Gouraya Est, a reçu plusieurs cas d’évanouissement et d’asphyxie. Les incendies ont atteint, sous l’effet des rafales de vent, cinq douar à savoir, Imelhaine, Nihaya, Saadoune, Iachouren, Izeghran et Oued Essebt, induisant l’impérative évacuation des citoyens par les autorités locales. De son côté, la Conservation des forêts a lancé en collaboration avec les services de la protection civile une large opération de mobilisation pour maitriser et circonscrire les feux pour les empêcher d’atteindre les régions habitées. Outre la colonne mobile des services de forêts, toutes les unités de la protection civile de la wilaya de Tipasa ont été mobilisées avant d’être renforcées par l’unité nationale d’intervention d’Alger et de Blida, précisent les mêmes services. Pour rappel, la wilaya de Tipasa avait enregistré durant l’été 2020 le bilan le plus lourd pendant la dernière décennie, en terme de pertes occasionnées au patrimoine forestier par les feux et incendies qui ont ravagé plus de 2.000 hectares de forêts de pins d’Alep.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *