La plume des souvenirs- De Meriem Akroun

Paru aux éditions Mitidja impression, un bel petit ouvrage de 142 pages est désormais aux étalages des librairies à la disposition des lecteurs. L’auteur Meriem Akroun n’en est pas à son premier essai et cet ouvrage est son troisième. Infatigable, Meriem est une fille exceptionnelle comme il n’y en a pas deux. Exceptionnelle du fait qu’elle a défiée son handicap en bravant les obstacles de la vie, ô combien sont-ils nombreux dans notre société pour cette catégorie aux besoins spécifiques. Farouche, malgré tout, pour atteindre ses objectifs. Exceptionnelle ce qualificatif qui lui va à merveille, Meriem est une fille qui n’a jamais été à l’école du fait de son handicap moteur. De sa biographie on peut tirer que depuis une vingtaine d’année jour après jour elle ne faisait que suivre des cours particuliers chez elle assistée par ses valheureux parents qui lui ont été d’une assistance particulière et  inimaginable. Meriem suivait assidument des cours de français, d’anglais de littérature et d’histoire prodigués par des professeurs spécialisés.  Un grand bravo à si Mohand son père et aussi à sa mère pour les efforts qui ont été  d’un grand apport permettant à Meriem de surmonter son handicap. Son livre la plume des souvenirs, est un recueil comme le décrivait Mustapha Benfodil, « En le refermant on ressent presque une pointe de tristesse tant l’écriture de Meriem Akroun est plaisante, entrainante, et ses histoires diablement emmenées. On connait Meriem Akroun la poétesse, grâce notamment à ses recueils ‘’Hymne à la vie’’ et ‘’ Face à la mer’’ et on avait déjà pris la mesure de son immense talent. Là, on découvre une autre facette de l’auteure. A travers les trois nouvelles qui composent cet ouvrage, la poétesse fait étalage de sa pleine maitrise des arts narratifs ». C’est de cette façon que Mustapha Benfodil auteur de la préface «La plume des souvenirs» la décrit. Une description qui va à merveille avec l’auteure de cet ouvrage que nous vous invitons à vous empresser de l’acheter pour découvrir davantage la jeune fille tenace de 36 ans native de constantine et qui vit depuis tres longtemp à Annaba.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *