Annaba/COVID-19-Une décrue significative de l’épidémie en cette fin d’année

Il y a des jours, par ces temps de dépit généralisé, où des rencontres officielles peuvent être porteuses d’une charge d’optimisme, pouvant nous faire oublier pour un moment le pessimisme que pourrait entrainer une charge virale forte du coronavirus. C’était le cas avant-hier au siège de la Wilaya d’Annaba où s’est tenue une conférence de presse sous les auspices de Djamel Eddine Berrimi , Wali d’Annaba , et du Dr Abdennacer Damèche, Directeur de la Santé et de la Population (DSP) de la Wilaya d’Annaba.

Dans une prise de parole directive du Wali , les efforts des pouvoirs publics ont été rappelés par ce dernier qui a insisté sur la mobilisation des moyens nécessaires au profit du personnel médical pour faire face aux nombreux défis posés par cette crise sanitaire majeure depuis son apparition au niveau de la Wilaya d’Annaba et ce, par des ajustements répétitifs de la démarche adoptée localement , en réponse adaptée aux instructions des autorités centrales. Cela a permis à la Wilaya aujourd’hui d’avoir la situation sanitaire sous contrôle, voire en nette amélioration depuis trois semaines sans discontinuer. Cela ne nous empêche pas de baisser la vigilance, notamment par le respect des gestes barrières et plus de discipline sociale au niveau de la population annabie au sens large qui a, enfin, compris que la maladie dite COVID 19 était une réalité sérieuse, voire tragique parfois par le nombre de décès qu’elle induit au sein de la population. Le Wali a également informé l’assistance de la préparation par les services de santé de la Wilaya d’un projet de plan de vaccination , prêt pour validation par les autorités locales et en attente du signal central de sa mise en œuvre dès que l’Etat aura décidé de lancer la campagne de vaccination contre le coronavirus, probablement en début de l’année 2021. Après sa brève intervention, le wali Djamel Eddine Berimi donna la parole à Abdennacer Damèche, Directeur de la Santé et de la Population (DSP), pour faire un exposé exhaustif et bien documenté sur les perspectives de la campagne future de vaccination anti COVID 19 en phase de préparation avancée et faire en même temps le point sur la situation sanitaire qui prévaut actuellement au niveau de la Wilaya. D’emblée, A. Damèche a annoncé que les structures sanitaires de la Wilaya ne sont plus sous pression depuis trois semaines et que les lits d’hospitalisation dédiés aux soins anti COVID 19 sont libres à 65 % et que la Wilaya n’a enregistré durant cette dernière période que 1 à 2 cas tous les deux jours ; ce qui la place dans le segment statistique bas parmi les Wilayas qui n’enregistrent que 1 à 9 cas par jour et ce, de manière durable maintenant. Il a insisté sur le fait que ce résultat satisfaisant est le fruit d’efforts conjugués du personnel soignant dans toutes ses catégories professionnelles, de la mobilisation des autorités locales sur le front de la COVID 19 ainsi que le travail soutenu de communication et de vulgarisation déployé par tous les medias sous toutes leurs formes d’expression et il a tenu à les saluer chaleureusement pour cette mobilisation professionnelle et à portée citoyenne. Il a tenu à rassurer que le pic de l’épidémie est à classer au rang des souvenirs et que maintenant la décrue significative de l’épidémie au niveau la Wilaya est désormais actée.

Il n’a pas manqué de lancer un appel à l’adresse des citoyens annabis pour maintenir leur vigilance collective au quotidien car ce virus est insidieux dans son comportement et nul ne peut présager au jour d’aujourd’hui de son évolution future parmi la communauté scientifique.

Sur le volet préparation de la future campagne de vaccination, le DSP a rappelé la gratuité du vaccin conformément aux usages sanitaires en vigueur en Algérie et a informé l’assistance sur son caractère non obligatoire. Malgré cela, la DSP a adopté une planification vaccinale à maxima couvrant les besoins de l’ensemble de la population de la Wilaya, en donnant la priorité opérationnelle aux zones reculées en milieu rural ou ce qu’on appelle communément « les zones d’ombre » dans le jargon officiel. Une fois le plan de vaccination adopté et mis en œuvre sur instruction des autorités centrales, un ciblage des franges de la population à prioriser en matière d’accès au vaccin est opéré, à commencer par la population atteinte de maladies chroniques dont le nombre de sujets recensés au niveau de la Wilaya est de 84413 dont 73421 sont affiliés à la CNAS et 10992 à la CASNOS. Ensuite vient le personnel de santé mobilisé sur le front de la COVID 19 pour une grande partie de ses effectifs, les personnes âgées de plus de 65 ans dont le nombre est estimé à 6,1 % de la population résidente de la Wilaya, soit plus de 24.000 candidats à la vaccination, puis les membres des corps constitués de l’Etat. Toute cette tranche de la population est concernée par la première phase de la vaccination pouvant s’étendre sur deux mois calendaires. Ensuite vers l’été ou l’automne prochain en 2021, le reste de la population de la Wilaya, soit 384.000 personnes, sera concerné par la campagne de vaccination. A cet effet, la logistique du froid disponible pour le transport du vaccin à des températures négatives adéquates a été évaluée dans le secteur de la Santé et hors secteur de la Santé, grâce au pouvoir régalien dévolu au Wali en matière de réquisition des moyens dans des situations exceptionnelles et la campagne de vaccination anti COVID 19 est une situation exceptionnelle par excellence. Le nombre de doses de vaccin a été calibré pour les deux phases, à raison d’une dose initiale, suivie d’une dose de rappel. A titre d’estimation, la population annabie candidate à la vaccination est estimée à 384.000 habitants, soit un besoin en doses de vaccins autour de 800.000 en raison du principe de la double dose. Cette conférence de presse qui a duré deux heures de temps est à inscrire au registre du temps de travail utile et efficace de la Wilaya et de son souci de communication envers l’opinion publique sur les problèmes qui l’occupent au quotidien. Elle a donné également une idée sur la qualité de la démarche de planification managériale adoptée par la DSP. Point positif à mettre à l’actif de cette direction de l’Exécutif local en pleine crise sanitaire qui connait  fort heureusement une décrue annonciatrice de jours meilleurs, à condition de ne pas baisser la garde !

Par Abdelali KERBOUA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *