Le retour du président sonnera le glas de la récréation

Quand le président rentrera au pays la pause qu’on a connue après son départ  qui a été synonyme de certaines dérives concernant les libertés individuelles ouvertement bafouées  s’achèvera. Il sera mis fin à celle–ci. Dans son intervention sur son compte Twitter, transmise en direct au peuple algérien, le chef de l’Etat a laissé clairement entendre sa résolution intacte d’instaurer l’Etat de droit auquel il aspire lui personnellement ainsi que le peuple.

  Prémice d’un changement d’attitude après une telle intervention cet acquittement de Farid Boumala par la cour d’appel d’Alger qui a confirmé la relaxe de cet activiste politique très proche du Hirak  prononcée lors de son procès en première instance. Il y en aura certainement d’autres les jours prochains. L’absence du chef de l’Etat  a été vivement ressentie par les citoyens. Il y a eu des manquements évidents dans le domaine des droits de l’homme, constamment dénoncés par la ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH), laquelle dans son dernier rapport alerte les autorités sur un relâchement observé en ce domaine. La constitution amendée votée par le peuple est toujours en suspend dans l’attente d’être signée par le président. C’est ce qu’il fera en premier dès son retour à Alger. Commencera alors l’application sans tarder de ce texte fondamental qui mettra fin aux dérives insoutenables constatées lors de l’absence du chef de l’Etat. L’ordre des citoyens prévaudra et balaiera celui des individus qui ont profité plus qu’il n’en faut de la patience et de la résignation du peuple qui s’est pourtant soulevé contre l’arbitraire d’où qu’il vienne. Cet Etat de droit aspiration réelle d’un peuple souverain se montrera intransigeant contre tous ceux qui n’ont pas compris que tout retour en arrière est bel et bien banni des esprits. Il y aura bien sur toujours des cercles de pression occulte qui rêvent encore de l’époque précédente mais la loi fondamentale qui entrera en application l’année prochaine les empêchera, en toute légalité de nuire à cet acquis grandiose acquis grâce à la volonté manifeste de millions de citoyens d’en finir avec l’opacité et les demi mesures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *