Enquêtes judiciaires-Le nom de Bedoui apparait encore une fois

Par Hocine Kédadria

Cette fois–ci c’est en tant qu’ex ministre de l’intérieur pour avoir selon l’enquête en cours favorisé un groupe privé Kherbouche d’accéder a la réalisation d’une usine de montage de tracteurs. Ce sont les éléments d’une telle facilitation qui sont actuellement passés au crible par la justice.

L’ex ministre de l’intérieur qui, avant d’occuper ce poste était le wali de Constantine, a aussi des choses à se reprocher dans l’affaire dite du millénaire de Tlemcen où certaines activités culturelles avaient été transférées dans la ville des ponts. Le dossier de l‘instruction n’est pas clos. Il se trouve aussi que Nouredine Bedoui devenant ministre de l’intérieur sous le gouvernement Ouyahia aurait fait du zèle, si on peut qualifier cela de la sorte en mettant toute son énergie dans la campagne pour un cinquième mandat présidentiel de Bouteflika. Certaines de ses actions ne sont pas claires et la justice a décidé d’approfondir cette question. A présent qu’il n’est plus ce deuxième B que le Hirak visait dans les manifestations de l’été 2019, l’ex premier ministre de la période de transition n’est plus protégé par une quelconque immunité. Il devient ainsi un justiciable et en tant que tel il devra répondre à toute question que lui posera la justice de son pays et il devra éclairer certaines zones d’ombre lesquelles soit elles l’innocenteront soit elles l’incrimineront mais une chose est claire Bedoui n’est pas au dessus des lois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *