Lutte contre la corruption-Khalida Toumi dans la tourmente

L’ex ministre de la culture celle qui se prévalait d’une amitié indiscutable entretenue avec l’ex président de la république se trouve actuellement sous l’œil du cyclone de la justice. On lui reproche d’avoir abusé de sa fonction ministérielle lors de la célébration du millénaire consacrant l’Algérie capitale de la culture arabe. Elle aurait selon les charges retenues contre elle, dilapidé de l’argent public pour fêter un évènement qui n’a pas donné les résultats escomptés et qui couta au trésor public une perte estimée à des dizaines de milliards de dinars. On lui reproche la même chose concernant la célébration d’un festival culturel qui devait se dérouler à Constantine et qui s’avéra être un fiasco. Khalida Toumi est actuellement en détention préventive depuis 17 mois. Ses avocats chargés de la défendre viennent de protester contre une détention qu’ils jugent arbitraire car selon eux le délai de la détention préventive ne doit pas excéder huit mois. Le parquet du pole financier justifie une telle prolongation sur le fait que la prévenue vient de faire l’objet d’une enquête supplémentaire qui exige du temps. Toujours est-il que celle qui fut d’abord la passionaria du RCD puis la plus fidèle d’entre les fidèles de l’ex président de la république se trouve dans un beau pétrin. Il lui faudra bien plus qu’une joute oratoire pour se tirer d’affaire dans un procès auquel elle n’échappera pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *