L’ONM persiste et signe-Le sigle FLN doit être rangé

C’est la seconde fois que l’organisation nationale des moudjahidine demande au ministère de l’intérieur de retirer le sigle prestigieux du FLN au parti qui se l’est approprié définitivement en se servant de son glorieux passé pour sa propagande partisane.

Le secrétaire général de l’ONM a réagi à la mesure de rejet par l’ANIE  de la candidature à la députation de l’actuel SG du FLN Cette décision est un camouflet à l’ex parti majoritaire à l’APN qui ne l’est plus puisque la chambre basse a été dissoute. Cela n’aurait jamais été le cas si l’ancien système politique présidait encore aux destinées de l’Algérie. Les choses étant désormais ce qu’elles sont où aucun parti n’a la primauté en politique ni se prétend majoritaire. La restitution du sigle à l’histoire est devenue une évidence. L’ONM a raison le FLN historique n’est pas un parti mais l’âme de tous les Algériens. S’en servir de paravent pour obtenir des sièges à l’Assemblée ou au Sénat n’est plus concevable.  Ce rejet de la candidature par l’ANIE de Baadji qui est suivi de plusieurs autres toutes appartenant à cette famille politique est aussi motivé par l’appartenance aux milieux d’affaires de beaucoup de militants du FLN actuel Or l’argent et la politique sont à présent séparés . Cela prouve aussi que ce parti est gangréné jusqu’à l’os par des affaires sulfureuses ayant trait à la corruption, au détournement de l’argent du contribuable et à de l’argent sale. Il est plus que temps que le FLN change de tablier et qu’il devienne un parti comme un autre avec un autre sigle.     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *