mardi, décembre 7, 2021
ActualitésPolitiquePolitique étrangère:Une nouvelle orientation se dessine

Politique étrangère:
Une nouvelle orientation se dessine

L’Algérie abandonne, peu à peu, son ancienne orientation politique, celle qui a prévalu pendant des années, sans résultat apparent. Aujourd’hui avec l’arrivée de Tebboune à la tête de l‘Etat les choses se précisent, ce ne sera plus comme avant. L’Etat nouveau issu des élections de décembre 2019 entend désormais diversifier ses partenariats dans le sens de la réciprocité des engagements.

On l’a constaté d’ailleurs lors de la maladie du président Tebboune. Ce dernier avait choisi l’Allemagne au lieu de la France ou de la Suisse, comme cela fut le cas avec l’ex président défunt. On l’a également vu lorsque l’Elysée interférait de manière insidieuse dans les affaires internes de l’Algérie. Les réponses sont toujours immédiates et l’Algérie ne met pas de gants. Cette nouvelle approche des relations avec tout pays étranger se veut sélective et appropriée. Il n’est plus question de fermer les yeux sur tout ce qui concerne la souveraineté algérienne ou sur la politique que l’Etat algérien mène. Les donneurs de leçons, les Algériens les connaissent bien pour savoir qu’ils ne veulent pas que notre pays devienne un exemple de souveraineté dans une région minée par des divisions internes ou des visées expansionnistes. L’exemple de la Libye est plus qu’éloquent. La politique étrangère de l’Algérie avec à sa tête un brillant diplomate s’est fixé un cap et ne veut aucunement s’en défaire. Les principes immuables sur lesquels le pays s’appuie s’appuient sur le droit et uniquement le droit. Difficile dans ce cas pour des pays dont la diplomatie est un mélange d’hypocrisie et de visées néo colonialistes de composer avec l’Algérie. C’est le cas notamment du Maroc qui a longtemps berné les anciens dirigeants algériens à l’exception de Boumediene. L’actuel président qui n‘est pas un va-t’en guerre comme le laisse supposer le roi du Maroc préfère s’en remettre aux instances internationales : ONU, UA et Ligue arabe, sachant toutefois que cette dernière est partiale mais bon, il vaut mieux jouer la carte de la légalité à fond, c’est-à-dire pousser jusqu’à leur dernier retranchement ces pays qui  poignardent  très souvent dans le dos des pays dont ils proclament l’amitié lors de messages ou à travers leurs chancelleries diplomatiques, comme cela a toujours été le cas et cela continue encore avec les monarchies arabes. Cependant notre pays veut éviter la brouille avec ces pays pour ne pas leur donner le prétexte espéré par eux de s’aligner directement et ostentatoirement avec leur ami traditionnel qu’est le voisin de l’ouest. Ce jeu d’échec joue néanmoins à la faveur de l’Algérie et embarrasse au plus haut point le roi du Maroc qui vient de passer à la vitesse supérieure dans la provocation. Ses dernières déclarations ne laissent aucun doute sur ses véritables intentions. Il veut pousser l’Algérie à l’affronter sur le plan militaire. Notre pays qui est en mesure d’écraser militairement ce pays ne veut pas d’une telle option sans une raison valable et justifiée sur le plan international. Il vaut mieux être le premier attaqué pour se défendre légalement et recevoir l’appui d’une grande majorité de pays. Notre pays se prépare donc et attend cette provocation qui lui donnera le droit d’y mettre fin. Fort de son pseudo soutien d’Israël, le roi du Maroc donne l’impression de vouloir tenter l’aventure guerrière. Il compte aussi sur le soutien financier de ses amis enturbannés du proche orient sauf qu’il se trompe car un pays comme Israël, même s’il aide de ses conseils et d’une technologie militaire qu’il mettra à la disposition de ce nouvel allié ne combattra pas à sa place car légalement il ne le pourra pas. Une guerre provoquée par le Maroc contre l’Algérie mènera ce pays à sa perte. Il perdra non seulement les territoires sahraouis mais engagera son pays dans une catastrophe économique, laquelle finira par renverser et mettre un terme à cette monarchie belliqueuse, laquelle durant des siècles a toujours eu des visées expansionnistes.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exclusive

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

Plus d'articles