mardi, décembre 7, 2021
ÉconomieDettes/Entreprises en difficulté: 224 dossiers supplémentaires acceptés

Dettes/Entreprises en difficulté:
224 dossiers supplémentaires acceptés

L’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE) a accepté 224 nouveaux dossiers pour rembourser les redevances des entreprises en difficulté, a indiqué mardi le ministère délégué chargé de la micro-entreprise, affirmant que l’opération se poursuit jusqu’à l’examen de toutes les demandes.

« En application des axes de la nouvelle stratégie adoptée pour relancer le dispositif de l’ANADE et prendre en charge les micro-entreprises défaillantes, à travers le remboursement de leurs dette ou la relance de leurs activités, selon le cas, a été tenue la 27ème séance de travail de la commission de garantie composée des représentants du Fonds de caution mutuelle de garantie risques/crédits et de l’ANADE », note la même source.

Lors de cette réunion tenue au siège de l’ANADE, 530 dossiers déposés par les représentants des banques de la wilaya de Constantine ont été examinés dont 224 dossiers de remboursement acceptés pour plus de 39 milliards de centimes.

La même source fait état du report de 278 dossiers relatifs aux entreprises en activité accompagnées par l’ANADE à travers le rééchelonnement de leurs dettes à la faveur de plans de charge pour la relance de leurs activités, dans le cadre des conventions signées.

Il a également été procédé à la régularisation définitive de 3 dossiers de micro-entreprises, dont les créances ont été payées auprès des banques et de l’Agence, alors que 25 dossiers ne remplissant pas les conditions de remboursement ont été renvoyés aux banques.

De surcroît, le nombre total des micro-entreprises en difficulté, dont les dossiers ont été examinés lors de la 27e séance, s’élève à 13693 dossiers.

Dans le cadre de sa stratégie, le ministère délégué invite les jeunes porteurs de projets, poursuivis judiciairement par les banques pour « non-paiement du crédit bancaire » et/ou suite à « une notification par un huissier de justice d’un ordre de saisie ou d’un ordre de vente », à se rapprocher des annexes de l’ANADE au niveau des wilayas pour bénéficier d’une prise en charge et d’un accompagnement auprès des services bancaires pour arrêter toute poursuite judiciaire ou procédure de saisie et de vente de matériel.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exclusive

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

Plus d'articles