mardi, décembre 7, 2021
ActualitésGuelma: Labiba Ounez inspecte des projets à HAMMAM N’BAILS et va à...

Guelma:
Labiba Ounez inspecte des projets à HAMMAM N’BAILS et va à la rencontre des citoyens

Labiba Ouinez, wali de Guelma, a procédé le mercredi 17 novembre à une tournée d’inspection des projets relevant du secteur des routes et de l’aménagement urbain, qui l’a conduit dans trois communes que compte la Daïra de Hammam N’Bails, où de nombreux chantiers sont en cours de réalisation. En effet, les projets de revêtement de la route et l’aménagement urbain, de la commune de Hammam N’Bails, ont fait l’objet d’observation particulière, ce qui a permis au wali, de se rendre compte de leur état d’avancement. Ainsi, à la commune de Hammam N’Bails, la délégation de l’exécutif de la wilaya, a visité le projet de réouverture et revêtement de la route reliant la localité Hammam Lotani a la localité Achaichia Mohamed, sur 01 Km. L’enveloppe allouée à ce projet est estimée à 115 millions de dinars. Au centre de la commune, la première responsable de la wilaya, a longuement écouté les citoyens venus à sa rencontre pour lui exposer leurs préoccupations, concernant l’ouverture de pistes, le manque d’eau potable, le problème récurrent des fuites d’eau, la couverture sanitaire, le transports scolaire, l’énergie électrique et l’absence de terrains de jeux. De ce fait, la chef de l’exécutif de la wilaya, a promis aux habitants, de prendre les décisions qui s’imposent, pour améliorer la situation de leur cadre de vie général. Ensuite madame la wali a donné le coup d’envoi pour le lancement du projet d’aménagement urbain du centre de la commune. L’enveloppe financière dégagée pour la réalisation du projet, qui concerne 5 sites est de 285 millions de dinars. « Les projets inscrits aux programmes communaux de développement (PCD), connaissent un avancement appréciable, par contre les projets inscrits au programme sectoriel, enregistrent beaucoup de retard ». Devait lancer Labiba Ouinez, à l’endroit des responsables concernés notamment celui du secteur des routes. A la commune de Dahouara, deuxième étape de la visite, elle a, à travers un exposé présenté par le P/APC,  pris connaissance de la situation des projets inscrits dans les différents programmes socio-économiques de développement dont a bénéficié la commune durant les deux dernières années. Ensuite le P/APC a présenté le projet d’aménagement urbain, inscrit au programme de la visite d’inspection de la délégation de l’exécutif de la wilaya. Ce projet a nécessité une enveloppe budgétaire de 265 millions de dinars, pour un délai d’exécution de 8 mois. Au niveau de la commune d’Oued CHeham dernière étape de la visite, la première responsable de la wilaya a donné le coup d’envoi du projet d’aménagement urbain, qui a bénéficié d’une enveloppe budgétaire de 165 millions de dinars. Signalons que la visite d’inspection de la wali au niveau des communes de Dahouara et d’Oued Cheham, a été également l’occasion pour les habitants de ces deux localités enclavées pour exprimer de vive voix leurs préoccupations et l’exclusion qui les ronge. Leurs maux et leurs revendications étaient pratiquement les mêmes. Ils ont évoqué l’absence de réseau d’assainissement, l’eau potable qui fait grand défaut, où parfois les robinets restent à sec pendant plus d’une dizaine de jours, les routes impraticables, l’absence de voies d’accès dans certains endroits, la défaillance du transport scolaire, le raccordement des foyers au gaz et a l’énergie électrique, le logement rural, l’absence de structures de soins, le manque de terrains de jeux et autres tracas faisant de leur quotidien un véritable calvaire. En fait, le mal est le même à travers les 34 communes que compte la wilaya de Guelma. De ce fait la chef de l’exécutif de la wilaya, s’est engagé à prendre en charge leurs doléances. Comme à chacune de ses sorties d’inspection sur le terrain des projets, le wali a clôturé la visite par une série de recommandations aux directeurs de l’exécutif concernés, pour prendre en charge en urgence les revendications des citoyens et que les projets soient achevés et livrés dans les délais impartis. Il convient de dire, que tous les restes à réaliser laissés par les précédents responsables de la wilaya ; ne laissent aucun répit a le nouvau wali, qui ne sait où s’atteler pour attaquer les nouveaux programmes. Signalons également le manque de sérieux, de coordination et de suivi des projets sur le terrain, entre les différents responsables de l’exécutif de la wilaya de Guelma et les élus, qui par nonchalance, entraine beaucoup de retards ; ce qui pénalise évidemment la dynamique du développement de la wilaya. D’ailleurs la cheffe,  de l’exécutif de la wilaya, lors de sa récente tournée d’inspection au niveau de la Daïra d’Oued Zenati, n’a pas hésité de dire les quatre vérités aux responsables locaux et aux directeurs de l’exécutif, qui n’hésitent pas à faire des déclarations mensongères et elle a préféré écouter les déclarations sincères et spontanées des citoyens présents en la circonstance. Il faut dire, que le faible taux de consommation de crédits de paiement enregistré au niveau local, le retard dans l’exécution des projets, l’insuffisance dans l’avancement et l’achèvement des réalisations des programmes d’équipements publics, constitue un handicap dans le processus du développement des communes. Pour rattraper les retards constatés, faire bouger les responsables des différents secteurs socio-économiques et les élus locaux, Labiba Ouinez multiplie sans répit et depuis son arrivée à Guelma, des réunions de travail et des sorties sur le terrain, pour insuffler une nouvelle dynamique au développement de la wilaya. De toute évidence, il est temps que les choses changent, car aujourd’hui, seule une volonté animée d’un esprit de rigueur, pourrait faire aboutir a des résultats probants et concrets.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exclusive

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

Plus d'articles