vendredi, mai 27, 2022

Le Maroc s’enfonce dans la félonie
L’Algérie en sort grandie

 

Le roi du Maroc qui prétend appartenir à la lignée du Prophète de l’islam s’enfonce dans la perfidie et la trahison. Il est aujourd’hui l’allié d’Israël, patrie du sionisme qui veut judaïser toute la Palestine. Non seulement il a trahi sa foi mais il est également l’ennemi déclaré de son voisin arabe et musulman. Jusqu’où ira-t-il ?

Avec la signature d’accords militaires sous-jacents avec l’ennemi déclaré de tout pays qui défend le droit des palestiniens le royaume du Maroc se place désormais dans le giron pro-sioniste à l’instar des États-Unis ce grand protecteur d’Israël. Aucun pays arabe ou musulman n’est allé aussi loin. La Turquie, l’Égypte, la Jordanie, les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan qui ont établi des relations diplomatiques avec l’État hébreu reconnaissent tous le droit des palestiniens à avoir un État, le leur et ne reconnaissent pas la souveraineté israélienne sur la partie Est de Jérusalem qui abrite le troisième lieu de l’Islam. Le Maroc, quant à lui s’est totalement aplati en reconnaissant officiellement Israël ce qui sous-entend qu’il fait la sourde oreille sur toutes les décisions prises par ce pays dont les plus marquantes d’entre elles sont la judaïsation de la partie Est d’El Qods et l’extension des colonies juives dans les territoires palestiniens placés sous autonomie depuis les fameux accords d’Oslo, signés par les défunts Yasser Arafat et Itzhak Rabin. Ce qui est du reste contraire aux résolutions de l’ONU. Même les États-Unis de Joe Biden ne font plus la leur la position prise par Donald Trump. Ils reconnaissent, à nouveau, l’existence de deux États. Le Maroc quant à lui n’en fait aucune mention. En fait Rabat se reconnait dans l’expansionnisme israélien. Tout comme l’État hébreu, le Maroc a envahi un territoire assujettissant sa population et la remplaçant par des pionniers marocains. Tout comme Israël le royaume veut nuire à l’Algérie assimilant notre pays à l’Iran que l’État hébreu veut déstabiliser. Des positions parallèles donc, identiques même dans leur stratégie expansionniste. Ce n’est pas pour rien que le ministre israélien des affaires étrangères avait dernièrement déclaré que l’Algérie entretenait des relations secrètes avec l’Iran et que notre pays représentait un danger pour le Sahel.

Aujourd’hui Israël est devenu le protecteur non déclaré du Maroc.Les pays subsahariens voient en cette alliance un danger. L’ONU et pas seulement cette organisation car beaucoup de pays de l’UE ne portent pas le Maroc dans leurs cœurs surveillent cet agglutinement contre nature de deux pays éloignés entre eux de plusieurs milliers de kilomètres.

Des pays comme la Russie et la Chine, alliés et amis traditionnels de l’Algérie ne laisseront pas concrétiser une alliance qui déstabiliserait l’équilibre des forces dans cette région du monde. Ils se tiennent déjà résolument aux cotés de l’Algérie, pays que les États-Unis considèrent d’ailleurs comme le pivot géopolitique le plus stabilisateur en Afrique. En choisissant Israël le Maroc s’enfonce aujourd’hui dans l’isolement diplomatique. S’imagine-t-il que son puissant voisin se laisse intimider ? S’il le croit c’est qu’il se trompe lourdement et qu’il en paiera le prix.

D’ailleurs et pour répondre à cette pseudo alliance maroco-israélienne, l’Algérie recevra le mois prochain le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, comme un chef d’État, manière de signifier à Israël et à son nouveau copain le Maroc que l’Algérie reste et continue d’être le pays des opprimés dans le monde, une terre de liberté des peuples et résolument anti colonialiste. En Mars 2022 Alger abritera le prochain sommet arabe et ce qui sera dit au cours de ce sommet diffèrera diamétralement de tous ces sommets qui l’ont précédé. On parlera sans détour du destin de la Palestine et celui du Sahara occidental. Pas sûr que le Maroc y participera. L’Algérie pourtant l’y invitera.

 

 

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles