jeudi, janvier 27, 2022

Les banques appelées à augmenter le niveau des crédits destinés à l’investissement et suivre les projets financés

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a invité, lundi à Alger, les banques publiques et privées à augmenter le niveau des crédits destinés à l’investissement et à assurer un suivi permanent des projets financés au lieu de se focaliser sur le financement des importations, mettant en avant le rôle primordial des établissements bancaires dans le développement économique.

Le Premier ministre intervenait lors d’une visite de l’exposition réservée aux banques, organisée en marge des travaux de la Conférence nationale sur la relance industrielle, tenue au Centre international de conférence (CIC) les 4, 5 et 6 décembre courant.

Accompagné du ministre de l’Industrie, Ahmed Zaghdar, du président de l’association des banques et des établissements financiers, également P-DG de la BEA, LazharLatreche, M. Benabderrahmane a enjoint aux responsables des banques algériennes de revoir à la hausse les crédits destinés à l’investissement au lieu de se focaliser sur le financement des importations des produits étrangers finis.

Les crédits bancaires doivent être accordés aux opérateurs contribuant au développement de la production nationale et à la création d’un marché producteur et non consommateur seulement, a-t-il soutenu.

Il a également insisté sur « la révision de la politique du crédit et de son coût pour le rendre compétitif, fluide et facile en faveur des investisseurs. « Cela sera plus rentable aux banques et contribuera au développement économique en tenant compte des spécificités de régions concernées par les projets qui doivent être suivis constamment tout en accompagnant les investisseurs », a-t-il souligné.

Le Premier ministre a également appelé les banques à l’ouverture de nouvelles agences notamment au niveau des wilayas du Sud et au développement du e-paiement en accordant une importance majeure à l’aspect humain particulièrement au niveau des banques dans l’objectif de permettre aux cadres de contribuer au développement du secteur bancaire et financier en Algérie.

Certaines banques privées ont recouru à des compétences algériennes pour exercer au sein du système d’information universel, ce qui est un honneur pour l’Algérie, s’est-il félicité.

  1. Benabderrahmane a exhorté toutes les banques à réduire la durée d’étude des dossiers de financement qui ne devraient pas dépassé « un mois après la réception de la demande », soulignant, par là même, l’impératif de créer un climat propice de rétablir la confiance entre les investisseurs et le citoyen en général.

Lors de sa visite, le Premier ministre a écouté plusieurs explications et informations sur la situation des banques publiques et privées et de l’activité bancaire en période de pandémie.

 

 

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles