vendredi, mai 27, 2022

L’Europe veut négocier du gaz algérien moins cher

Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, les pays de l’Union européenne (UE) font face à une double crise : la hausse des prix du gaz naturel et du pétrole et la difficulté de s’en approvisionner auprès de la Russie. Une situation qui a poussé les 27 pays de l’UE à se tourner vers d’autres fournisseurs, à l’instar de l’Algérie.  

L’invasion de l’Ukraine par la Russie a bouleversé la carte énergétique mondiale. Ce sont surtout les pays de l’Union européenne, grands consommateurs du gaz russe, qui en payent les frais. Au risque du manque d’approvisionnement, en raison de représailles russes au soutien européen à l’Ukraine, les pays de l’UE sont surtout confrontés à la hausse des prix du gaz sur le marché mondial.

Pour tenter d’obtenir des prix moins chers, les 27 pays de l’UE ont décidé de faire des achats groupés de gaz auprès des plus grands producteurs au monde, dont l’Algérie. C’est ce qui a été annoncé, vendredi 25 mars, lors d’un Sommet des chefs d’État des 27 pays de l’UE, tenu à Bruxelles.

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles