vendredi, mai 27, 2022

Le Maroc, encore et toujours:
Maquillage de la « DegletNour » sous un label marocain

La « Deglet Nour » dont la marque est protégée par l’OMC vient de subir un vol de son label de la part du Maroc. Sachant que les pays arabo-musulmans en la période de Ramadan importent d’Algérie des quantités non négligeables de cette catégorie de dattes, classée la meilleure du monde. Le Maroc faisant partie de ces pays importateurs s’est fait piéger en boycottant sous la pression des réseaux sociaux notre datte. Alors il a maquillé l’emballage originel en faisant croire aux consommateurs qu’il est d’origine marocaine.

Cela n’est pas passé inaperçu du côté algérien qui précise à tous les pays importateurs que cette présumée datte marocaine supposée de qualité est en fait notre « DegletNour ».Il s’agit donc d’une fraude manifeste qui tend à être sanctionnée. L’OMC est saisie de l’affaire et l’Algérie n’entend pas en rester là. Encore une fois le Maroc montre une hostilité flagrante envers l’Algérie. Pour ce pays tous les moyens sont bons pour discréditer l’image de marque de notre pays. En fait le Maroc s’est tiré une balle dans le pied sous la pression de certains internautes marocains qui ont exigé le boycott de la prestigieuse datte algérienne sous prétexte qu’elle ne méritait pas une telle qualification mondiale et qu’en fait elle serait selon eux de qualité médiocre. Plus que cela ces internautes dont on ne connait pas leurs noms et qui sont peut-être des agents secrets marocains intervenant masqués se sont rendus coupables d’une propagande abjecte en déclarant dans leurs messages fielleux que notre « DegletNour » contiendrait des éléments radio actifs amassés au cours du temps par la poussière atomique dérivant des essais nucléaires français de Regganeen 1960. Ce mensonge grossier tend manifestement à faire peur les consommateurs marocains des classes supérieures qui ont toujours donné leur préférence à notre datte, laissant la datte marocaine de qualité nettement médiocre au reste de la population.  Ces fakes-news relayés par les journaux marocains ne sont nullement sanctionnés par les autorités officielles de ce pays qui laissent faire tout ce qui critique et porte préjudice à l’Algérie. En fait le Maroc se trouve actuellement en difficulté sur le plan politique et économique. Sur le plan diplomatique aussi puisqu’il a subi dernièrement un revers cinglant de la part d’une majorité de pays africains qui ont rejeté catégoriquement sa demande d’exclure la RASD de l’UA et superbement ignoré son appui à la demande d’Israël de faire partie de observateurs de l’organisation continentale. Par ailleurs la position américaine de la reconnaissance de la marocanité du territoire sahraoui a été récemment rejetée par le Congrès américain dont les représentants, républicains et démocrates, ne reconnaissent pas une telle reconnaissance. De plus la tournée au Maghreb du secrétaire d’État américain aux affaires étrangères, Antony Blinken qui s’est rendu hier à Alger avant de se rendre au Maroc révélera peut-être des surprises qui ne seront vraisemblablement pas agréables pour le Makhzen. Sur le plan économique le Maroc est en crise. Sa production agricole est en baisse croissante à cause de la sécheresse chronique qui frappe ce pays depuis trois ans, le tourisme qui bat de l’aile à cause du redéploiement de la clientèle riche vers Dubaï, ne laisse que le tourisme dit de masse, réservé aux petits revenus français qui ont déserté la Tunisie pour ce pays. Les rentrées de devises ne sont plus ce qu’elles étaient selon les responsables marocains. S’il faut à présent ajouter les conséquences de la guerre en Ukraine dans les exportations de blé que le Maroc achète à l’Ukraine et à la Russie qui provoquent déjà une pénurie de semoule et de blé, produits de base de 90% de la population marocaine alors la boucle est fermée. Face à une Algérie qui est en train de prospérer dans toute la sphère économique régionale, incluant même dans son giron la Mauritanie qui a fixé son choix sur l’Algérie en signant des accords de coopération inédits qui étaient jusqu’ici un privilège accordé aux marocains, il parait aujourd’hui plus qu’évident que le Maroc est encerclé économiquement. Ce pays est devenu une enclave et cette situation ne cesse de provoquer des remous au sein de la population marocaine laquelle se rend de plus en plus compte que s’en prendre à l’Algérie n’est pas payant et que les perdants dans cette hostilité provoquée par ses dirigeants se retournera tôt ou tard contre elle.

 

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles