vendredi, mai 27, 2022

Annaba-Santé:
La DSP pour une couverture sanitaire efficace des zones enclavées

Par Hadjer BOUAZIZI
La nouvelle polyclinique de Tréat de la forme d’un petithôpital a été réalisée à la place de l’ancienne salle de soin qui fonctionnait deux à trois heures par jours. La transformation de cette infrastructure est venue à point nommé pour une couverture sanitaire de la population de cette commune et ses environs.
Il s’agit d’une polyclinique qui peut répondre aux besoins de 8 mille habitants en soins médicaux de cette zone enclavée, qui accuse un déficit de transport flagrant. C’est ainsi qu’à la demande des habitants de cette zone et comme une réponse à leurs besoins, la structure en question est appelée à fonctionner en mode urgences H24 d’ici la fin Mai 2022, dans le but de faciliter la vie des citoyens et atteindre une bonne efficience des soins.
Dans le même contexte, plusieurs autres projets aussi importants les uns que les autres ont été achevés en dehors du chef-lieu de wilaya pour combler un déficit en matière de soins médicaux d’une population largement marginalisée durant des années. A-t-on appris auprès de la direction de la santé et de la population d’Annaba. Ce qui sous-entend que durant les trois dernières années les structuresmises en fonction et programmées pour un fonctionnement H24 ont doublé, et ce depuis l’indépendance, selon la même source.
Nos sources font état de huit autres polycliniques réalisées et qui sont actuellement en activités, à savoir, celle de Séraidi, Sidi Achour, Kalitoussa, Kherraza, Sider, El-Eulma, Oued El-Aneb et Berrahal. Cinq autres polycliniques ont été réhabilités entre 2018 et 2021 ;Boukhadra, 08 Mai 45, Larbi Khrouf, El-Bouni et El-Cheurfa.
La polyclinique Boukhadra est dotée d’un CISA un centre intermédiaire de soin en addictologie. La polyclinique LârbiKhrouf cette ancienne salle de boxe est devenue une toute nouvelle structure moderne et conviviale.
Il faut bien préciser qu’une polyclinique compte de six à sept médecins, une dizaine de paramédicaux, un laboratoire chirurgie-dentaire, une radiologie…etc. Sur un autre plan l’institut national des sages-femmes a été réhabilité et accueille plusieurs sages-femmes venant de plusieurs wilayas du pays, à savoir, Souk-Ahras, Guelma, Tebessa, El-Taref, Skikda, etc.
Concernant la répartition des médecins l’installation des spécialistes au niveau d’Annaba ville est bloquée afin d’équilibrer la région par l’envoi de certains spécialistes vers les zones exprimant un besoin en ce sens, comme à El-Hadjar, à Ain El-Berda…etc.

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles