dimanche, juillet 3, 2022

EPIC Annaba :
Les travailleurs en grève jusqu’à nouvel ordre !

C’est devant le siège de la wilaya d’Annaba qu’un groupe de travailleurs d’EPIC chargé de l’entretien et de la réhabilitation de l’éclairage public, a tenu un sit-in de protestation pour la deuxième fois en un mois.

Ras-le-bol de leurs conditions de travail, ces protestataires nous ont fait part de leur mécontentement face à une situation qualifiée de « chaotique », selon eux.

Il s’agit du non versement des salaires dans les délais voulus, chose qui a menée à l’enregistrement d’un flagrant retard de trois mois de salaires non perçus…malgré qu’ils travaillent toujours.

Devant ce fait accompli, ils n’ont eu aucun autre choix, que celui d’organiser un sit-in devant le siège de la wilaya, afin d’attirer l’attention des autorités locales, et ce, pour réclamer ce qu’ils ont de Droit, en demandant l’intervention du wali, pour résoudre leur problématique socioprofessionnel qui est devenue carrément insoutenable, selon le porte-parole des travailleurs.

Ces derniers qui sont près de 211 employés demandent l’intervention immédiate de M. Djamel Eddine Berimi, afin de sauver l’entreprise d’une faillite financière certaine, vu l’état de l’entreprise.

Malheureusement cette situation confuse est relative à une mauvaise gestion « anarchique », dont est responsable la direction actuelle, selon la même source.

“ Nos revendications sont simples. On demande avant toute chose l’intervention des autorités locales, précisément le wali pour prendre en charge nos préoccupations, qui sont, la réglementation de nos contrats de travail en forme CDI, l’annulation de la décision prise pour la suspension arbitraire de 11 travailleurs, de même le virement de nos salaires car on ne trouve plus comment prendre en charge nos familles « . C’est en gros ce que nous ont dit les concernés qui, en faisant confiance à la justice espèrent avoir gain de cause.

Ajoutons que, ces derniers sont en grève ouverte jusqu’à nouvel ordre, chose qui va automatiquement mener la ville d’Annaba à vivre dans le sombre pour longtemps.

 

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles