dimanche, juillet 3, 2022

Championnats d’Afrique 2022 :
L’Algérie avec 14 athlètes au rendez-vous de Saint-Pierre

Quatorze athlètes (11 messieurs et 3 dames) représenteront l’Algérie à la 22e édition des

Championnats d’Afrique d’athlétisme, prévue du 8 au 12 juin courant, au Complexe

sportif de Côte-d’Or à Saint-Pierre (Ile Maurice).

Il s’agit d’Amine Bouanani (110m/haies), Abdelmalik Lahoulou (400m/haies), Hicham

Bouhanoune (Saut en hauteur), Abdelmoumène Bourakba (Lancer du disque), Oussama

Khennoussi (Lancer du disque), Slimane Moula (800m), Ramzi Abdenouz (800m), Hicham

Cherabi (Perche), Amar Rouana (Perche), Mohamed-Tahar Yasser Triki (Triple saut), et

Larbi Bourrada (Décathlon).

Chez les dames, les couleurs nationales seront représentées par Souad Azzi, engagée sur le 20

kilomètres/marche, et par le tandem Zahra Tatar – Zouina Bouzebra, qui concourront toutes

les deux dans l’épreuve du lancer du marteau.

L’étoile montante de l’athlétisme algérien, le demi-fondiste Mohamed Ali Gouaned, était

également qualifié pour ces Championnats d’Afrique, mais relevant à peine de blessure, la

Direction technique nationale a finalement préféré le ménager.

L’enfant de Biskra, qui fêtera ses vingt ans au mois de juillet prochain, ne compte en effet

qu’une seule compétition dans les jambes, à savoir, un meeting disputé dernièrement en

Pologne, faisant qu’il ne soit pas encore revenu à son meilleur niveau.Ainsi, il a été jugé préférable de le dispenser de ces Championnats d’Afrique, ce qui devrait

lui laisser le temps de retrouver sa forme optimale, en prévision d’autres importantes

échéances internationales, comme les JM d’Oran.

Pas moins de 636 athlètes (379 messieurs et 257 dames) sont engagés dans cette 22e édition,

qui se déroulera dans le stade flambant neuf de Côte d’Or. Ce qui représente un des meilleurs

taux d’engagements depuis la création de ces championnats d’Afrique d’athlétisme, selon la

Confédération africaine d’athlétisme.

La plus forte délégation est celle de l’Afrique du Sud, riche d’un contingent de 90 athlètes,

avec la particularité d’avoir plus de femmes (47) que d’hommes (43), et frôle ainsi une quasi￾parité au sein de son escouade.

Les plus petites délégations seront celles de la Mauritanie et du Burundi, avec un seul

représentant chacune, respectivement le Mauritanien Serigne Salio Dia (100m) et le

Burundais Bienvenu Wendlasida Sawadogo (400m/haies).

Parmi les athlètes qui seront le plus en vue, il y aura le Kenyan Ferdinand Omanyala, meilleur

performeur mondial de la saison sur 100m, avec un chrono de 9.85″, réalisé le mois dernier,

en altitude, lors du meeting de Keino.

A suivre également le champion du monde juniors du 100m, le Botswanais Letsile Tebogo,

qui a d’ailleurs amélioré le record du monde juniors de l’Américain Trayvon Bromell (9.97),

en arrêtant le chrono à 9.96, à Gaborone le 30 avril de cette année.

On suivra également avec attention le Botswanais Bayapo Ndori, le seul Africain à avoir

réalisé un sub-45 secondes sur le tour de piste, avec un chrono de 44.88 à Potchefstroom, il y

a deux semaines. Après sa médaille de bronze obtenue avec le relais 4x400m aux Jeux

olympiques de Tokyo, il ira à la quête d’un premier sacre africain sur la piste du stade de Côte

d’Or.

Quarante-cinq (45) épreuves officielles sont inscrites au programme de cette 22e édition des

Championnats d’Afrique d’athlétisme, dont le 4×400 mètres/mixte, qui se dispute pour la

première fois dans cette compétition, alors que deux épreuves de démonstration, en

l’occurrence les Trails 10 km (messieurs et dames), figurent également au programme.

La précédente édition, initialement prévue en 2020 à Alger, a commencé par être décalée à

2021, dans le même pays, avant d’être délocalisée à Lagos (Nigeria), pour se voir finalement

annulée, à cause de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles