mardi, août 16, 2022

faits divers: Guelma-Mila-El Tarf par N.Allem, T.Saidi et K.Bouabdallah

Guelma

Plusieurs hectares de récolte ravagées par les feux

Malgré les mesures prises par les différents secteurs (protection civile, direction des services agricoles et la conservation des forets), dans le cadre de la prévention et la sensibilisation contre les incendies de récoltes et de forêts et aussi pour réduire les pertes qui ont résultent, plusieurs feux ont été enregistrés ces derniers jours. Le dernier incendie a été déclaré le mercredi 14 juin vers 16 h00 de l’après-midi au niveau de 3 mechtas relevant de la commune de Boumahra Ahmed (Bir ben Amer, Ayadi et Khelil Bachir). En effet, un virulent feu attisé par un vent léger mais très chaud, avait embrasé 64,2 hectares de blé dur, 5 hectares de broussaille, 20 hectares d’herbe sec, une dizaine d’arbres non fruitiers et 1000 botes de foins. Aussitôt avisés, les éléments de la protection civile du poste secondaire de Khezaras une fois sur les lieux de l’incendie et pour venir au bout du sinistre, ont dû déployer de gros moyens (6 camions citernes, un bus de transport des sapeurs-pompiers, une ambulance et un véhicule de transmission, pour maitriser les flemmes. Cette opération qui a durée pratiquement 4 heures d’intervention, a permis d’éviter une propagation aux champs de proximité. Notons que les 26 membres des soldats du feu mobilisés à cet effet, ont resté sur place jusqu’à 5 h00 du matin pour arroser le site évidemment pour éviter toute reprise des flemmes.

Mila

Des dizaines d’agressions commises sur le réseau de gaz

 Les services techniques de la société de distribution de la Sonelgaz de Mila déplorent l’enregistrement de dizaines d’actes d’agression sur les réseaux de gaz de la région. Ces actes sont causés, dans leur majorité, par des travaux de creusage réalisés sans grand soin à proximité du réseau de gaz. Près d’une centaine d’agressions est recensée par les services de la Sonelgaz durant l’année 2021. Résultat : beaucoup de dégâts et des désagréments aussi bien pour le propriétaire que pour sa clientèle. Près de 93% des agressions commises, en 2021 sont causés par des imprudences commises lors de travaux de creusage et/ou le non-respect des normes techniques d’exécution desdits travaux. Reda Fergani, le chargé de communication à la Sonelgaz-distribution de Mila, affirme que sur les 99 agressions recensées l’année passée, 92 sont l’œuvre de travaux de creusage anarchiques effectués près des conduites de gaz. Notre interlocuteur précise qu’il a été comptabilisé 40 agressions à Mila, 29 à Ferdjioua et 23 à Chelghoum Laid. Ces agressions, qualifiées d’inacceptables, causent régulièrement des préjudices, parfois onéreux, à l’entreprise. En plus des interruptions d’alimentation de la clientèle, les agressions induisent régulièrement des pertes en numéraire. « Les travaux de réparation des conduites abîmées coûtent chère pour la trésorerie de l’entreprise. Pour l’année 2021, on a déboursé plus de 73 millions de dinars pour les travaux d’amélioration des prestations des services assurés par l’entreprise. Ces travaux incluent les interventions sur les conduites abîmées et les opérations de remplacement de la tuyauterie en cuivre vétuste », affirme-t-il. En déplorant l’emploi d’une main d’œuvre non qualifiée sur certains chantiers, Fergani appelle les entités de travaux publics opérant à proximité des conduites de gaz au respect des normes techniques lors de l’exécution des travaux de creusage.

El Tarf

Démantèlement d’une bande spécialisée dans le vol de câblage en cuivre

Après plusieurs jours de recherches et filatures, les éléments de la police judiciaire relevant de la deuxième sûreté urbaine de la ville d’El Tarf sont parvenus à connaitre les identités d’une bande spécialisée dans le vol de câblage en cuivre.

Appréhendés, les 05 indélicats voleurs ont avoués leurs forfaits. Ils procédaient de nuit au vol des câblages entreposés au niveau des chantiers de construction de la commune d’El Tarf et ce, en utilisant un véhicule utilitaire.

Présentés devant le procureur de la république du tribunal d’El Tarf, les cinq personnes ont été mises, toutes, sous contrôle judiciaire pour les griefs de constitution d’une bande malfaiteurs, de vols durant la période nocturne et utilisation d’un véhicule avec moteur.

Guelma / Baccalauréat 2022

2 cas de fraude enregistrés

 Selon la direction de l’éducation de la Wilaya de Guelma, au cours de l’examen du baccalauréat, 2 cas de fraudes ont été détectés. En effet, deux cas de fraudes ont été signalés depuis le lancement des épreuves de la session du baccalauréat le 12 juin en cours. À ce titre deux procès-verbaux ont été intentés à l’encontre des deux candidats (un garçon et une fille), impliqués dans la tricherie. Présentés devant la justice évidemment après avoir achevé toutes les procédures règlementaires prévues en la matière, les deux mis en cause ont été condamnés à des peines de prison ferme. Le premier candidat, il s’agit d’un garçon, a été condamné à deux années de prison ferme suivie d’une amende de 100 mille dinars, par contre l’autre candidat, une fille a été condamnée à un an de prison ferme, suivie d’une amande de 100 mille dinars. Signalons, que le gouvernement s’est engagé dès le début, à lutter contre la fraude aux examens, car elle risque de porter préjudice à la crédibilité des diplômes et du coup elle favorise l’inégalité des chances entre les candidats concernés par le baccalauréat.

 

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles