dimanche, juillet 3, 2022

Partenariat économique:
Cap algérien sur la Russie

Ahmed Zeghdar, notre ministre de l’industrie qui était l’invité du Forum de Saint Petersbourg s’est particulièrement distingué dans les contacts qu’il a eu avec les hommes d’affaires russes qui lui ont prêté une oreille plus qu’attentive. Le ministre algérien leur a expliqué dans les moindres détails le contenu du nouveau code des investissements, particulièrement prometteur pour l’investissement étranger.

La Russie qui a été mise au banc du monde occidental et qui subit des sanctions sévères de la part de cet occident devenu hostile et belliqueux tient bon sur le plan économique mais a un impérieux besoin de s’ouvrir à l’extérieur. Son traditionnel partenariat ne suffit plus d’autant que la Chine regarde toujours vers l’occident dont elle ne veut pas perdre la clientèle. Alors pour la Russie dont les avoirs sont gelés dans les banques occidentales,y compris en Suisse c’est une question de survie économique. Elle se tourne à présent vers des pays à fort potentiel de ressources et qui disposent d’infrastructures suffisantes. L’Algérie figure au premier plan, d’une part parce que les liens historiques existant entre les deux pays représentent pour la direction politique russe un gage formidable, d’autre part parce qu’à l’époque de l’Union soviétique l’URSS était partie prenante dans la réalisation du tissu industriel mis en place los du premier plan quadriennal de la décennie 70. Revenir en tant qu’investisseur potentiel dans cette Algérie nouvelle qui est en train de se construire économiquement est devenu pour les Russes de cette Russie dirigée par Vladimir Poutine un enjeu important et pas seulement économique mais également politique car l’Algérie n’a jamais condamné l’intervention militaire de la Russie en Ukraine et ce malgré les influences exercées par certaines capitales occidentales. Cette attitude algérienne est hautement appréciée à Moscou qui ne cache plus désormais que la Russie est en train de mettre en place un axe politico-économique qui ferait face à l‘occident et à sa tête des États-Unis d’Amérique. Les Russes qui entretiennent de bonnes relations avec tous les pays du Moyen-Orient,y compris Israël veulent y ajouter l’Afrique objet d’une exploitation éhontée des pays occidentaux depuis de siècles et dont les populations de ce vaste continent rejettent l’hégémonie et se tournent de plus en plus vers la Chine. La Russie veut, elle aussi y être présente non pas seulement sur le plan militaire mais également sur le plan économique or l’Afrique a une porte grande ouverte, c’est l’Algérie, pays qui a une excellente réputation à l’échelle de ce continent et qui ouvre de grandes perspectives d’implantation russe grâce à son partenariat avec l’Algérie laquelle servira d’intermédiaire pour commercialiser les produits conçus grâce au partenariat algéro-russe. Ce sera donc du gagnant-gagnant sur le plan commercial mais surtout permettra aux Russes de contourner tout cet éventail de sanctions émises contre elle par l’occident et revenir ainsi un sur la scène internationale comme une puissance moyenne qu’elle a au demeurant toujours été. Cette sollicitation de l’Algérie par la Russie représente un atout pour le pays de Vladimir Poutine et une gêne pour l’occident qui commence à comprendre de plus en plus que cette aide massive et sur tous les plans, accordée par l’UE à l’Ukraine excluant la Russie est en train de se retourner contre les 27 membres de l’’Union européenne qui se voient ainsi priver du gaz et du pétrole russe prématurément car la Russie a fermé ses robinets depuis hier. Lorsque les stocks de gaz et de pétrole seront épuisés l’automne prochain ces 27 pays de l’UE avaleront amèrement leur douleur. Ils seront obligés de se tourner vers les autres pays de l’OPEP et ceux-ci leur feront payer au prix cher, probablement le double le prix du baril d’or noir et le mètre cube du gaz et ceci sans compter sur les transformations induites pour remplacer le GN en GNL dont les installations n’existent pas et qu’il faudrait réaliser. Quant aux Russes qui ont définitivement mis une croix sur l’occident ils ont compris que la partie gagnante réside désormais avec des pays comme l’Algérie et tous ceux qui se sont donnés pour principe immuable de ne pas être les otages de l’occident.

 

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles