dimanche, juillet 3, 2022

Malgré les coups fourrés de l’Espagne:
  Le gazoduc transsaharien traversera bien le territoire algérien

Mohamed Arkab, le ministre de l’énergie est depuis hier à Abuja,capitale du Nigéria. Il prend part à la seconde réunion à trois qui concerne le Nigéria, le Niger et l’Algérie. Cette reprise de négociations sur le transsaharien du gaz destiné à l’Europe est décisive. On se souvient que l’Espagne qui était à l‘époque au plus fort de ses bonnes relations avec l’Algérie agissait déjà en secret pour saborder le projet de la traversée du gazoduc en territoire algérien en passant par le Niger ; De connivence avec le Maroc l’Espagne voulait gagner sur les deux tableaux mais les Algériens et les nigérians s’y sont opposés formellement et ont fait état de leur droit de préemption. Les discussions qui ont lieu à Abuja feront valoir le point de vue du Niger qui a besoin pour se développer du passage de ce gazoduc sur son territoire. La solidarité entre africains va sans aucun doute convaincre les dirigeants du Nigéria que leur intérêt économique et politique est plutôt du côté de l’Algérie et du Niger que du côté du Maroc et de l’Espagne, pays qui espère devenir le principal fournisseur du gaz nigérian en gagnant des parts de marché substantiels dont le Nigéria en serait privé. Ce sera l’argument massue de l’Algérie qui fera connaitre aux nigérians l’avantage procuré pour leur pays du passage de ce gazoduc via le Niger et l’Algérie vers l’Europe dont la commercialisation du gaz ne sera pas sacrifiée au profit d’un pays au détriment des principaux fournisseurs que seront les Nigérians, les Nigériens et les Algériens.

 

 

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles