dimanche, juillet 3, 2022

Visas pour la France 80% des demandes refusées

La mesure de rétorsion des autorités françaises prise contre l’Algérie à la suite du refus des autorités algériennes de rapatrier quelques 17000 ressortissants de notre pays entrés clandestinement en France ou ayant leur titre e séjour périmé prend de l’effet. Chaque été les demandes de visas pour se rendre de l’autre côté de la Méditerranée affluent de manière considérable. Cette année seulement 8000 visas ont été accordés sur un nombre de demandes dépassant les cinquante mille.
Le climat politique délétère qui existe dans l’hexagone depuis plus d’une année y est aussi pour quelque chose dans cette décision de l’Élysée. Macron est bousculé par une partie de sa majorité partisane et par toutes les droites modérées ou extrêmes. Lors de la campagne présidentielle d’avril dernier on entendait des voix émanant de la République en marche, le parti du président alors dominant à l’Assemblée nationale qui remettaient en question le « favoritisme » accordé aux ressortissants algériens en demandaient un traitement des plus drastiques quant à l’obtention des visas aux ressortissants de notre pays. La sortie plus médiatique qu’opérationnelle de Gérald Darmanin, le ministre de l’intérieur demandant à Alger de rapatrier plus de 17000 de nos ressortissants en séjour illégal en France n’a pas eu d’écho côté algérien. Lorsqu’il s’était déplacé au printemps dernier à Alger le ministre français de l’intérieur n’a pas convaincu son homologue algérien. On en était resté là et après le retour de Darmanin les consuls de France en Algérie reçurent la consigne ferme de n’octroyer les visas qu’à ceux qui ont de bonnes raisons de se rendre en France. Les visas de touristiques, les plus nombreux, quant à eux sont systématiquement refusés. La France n’est d’ailleurs pas le seul pays de l’espace Schengen à ne pas donner de réponse favorable aux demandeurs de visas ayant la nationalité algérienne. La xénophobie montante dans les pays européens vis-à-vis des Maghrébins et des Africains pousse aujourd’hui les dirigeants politiques de ces pays à prendre des mesures coercitives vis-à-vis des populations d’origine non européenne. La guerre ente la Russie et l’Ukraine a encore compliqué les choses. Avant le déclenchement de cette guerre les pays d’Europe de l’ouest fermaient plus ou moins les yeux en accueillant des réfugiés du Moyen-Orient de Somalie et du Soudan. Plus maintenant car ils font face à un afflux massif de réfugiés ukrainiens qui sont très bien accueillis par ces pays comparativement à tous ces damnés de la terre lesquels sont parqués dans des centres de regroupement qui sont étroitement surveillés 24 heures sur 24. Pour revenir à cette équation visas délivrés par la France aux ressortissants de notre pays il faudra attendre la visite qu’effectuera probablement Emmanuel Macron en Algérie dont on ne connait pas la date précise pour que cette question soit débattue sereinement et sans doute avec des compromis acceptés de part et d’autre pour trouver une solution qui s’inscrira dans la durée. Cette visite s’annonce comme très importante sur tous les plans, y compris les sujets qui fâchent et qui ont toujours été survolés. Cette fois ce sera tout ou rien.

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles