mardi, août 16, 2022

Guelma:
Mme le Wali récompense les 34 P/APC de la Wilaya à l’occasion de leur fin de stage

À la date du jeudi 23 juin 2022 à 15 h OO de l’après-midi, au niveau de la grande salle de conférence de la wilaya, une importante cérémonie, présidée par la Wali de Guelma, en présence de la secrétaire générale de la wilaya en l’occurrence Mme Telli Kheira, des responsables locaux et élus, a eu lieu afin de récompenser les 34 P/APC, a l’occasion de leur fin de cycle de formation. À cette occasion, le Wali a remis à chacun de ses responsables locaux, un diplôme attestant sa formation reçue. Au cours de cette cérémonie, le wali à rappeler les objectifs recherchés par le gouvernement, qui est la mise à niveau permanente des services de la commune et aussi pour améliorer les niveaux techniques des agents des collectivités locales, indispensables pour la bonne marche des services. La chef de l’exécutif, devait également signaler l’importance de cette formation et les matières ciblées au profit des élus locaux, qui démontre toute la stratégie mise en place par le ministère de l’intérieur et des collectivités locales et de l’aménagement du territoire ; et ce pour une meilleure connaissance de la gestion des affaires locales et aussi pour donner une nouvelle dynamique au développement social et économique de la commune. En effet, l’objectif de ce stage de formation des P/APC des 34 communes de la wilaya de Guelma, qui a duré 6 semaines dont la phase inaugurale a été lancée le 6 mars 2022, est d’assurer des connaissances générales et techniques sur les divers aspects du fonctionnement de la commune. C’est ainsi qu’en plus de l’étude de la législation communale, les chapitres relatifs à la réglementation (DRAG) et aux affaires et animations locales (DAL), plusieurs chapitres d’ordre budgétaires et financiers, furent abordés et suivis avec beaucoup d’intérêts au cours de la formation, selon des informations recueillies sur place en la circonstance par notre quotidien national AUJOURD’HUI. Ainsi, les P/APC, étaient encadrés par les directeurs de l’administration locale et celui de la réglementation exerçants à la Wilaya. Il s’agit en outre de moderniser l’administration locale, lui assurer sa mise à niveau, lutter contre la bureaucratie et aussi lever le degré de confiance et de responsabilité des maires. Les finances locales, les marchés publics, les recettes et dépenses de la commune, la réglementation et la rationalisation des dépenses, le patrimoine communal, la gestion des ressources humaines et matérielles et la question des dettes ; furent les principales questions particulièrement étudiées au cours de cette formation. Aussi, une culture de base a été prodiguée à ces édiles, qui doivent prendre en charge aux mieux leur mission élective et ce pour une prise en charge correcte et concrète de tous les dossiers liés au développement local et a son financement. Notons en outre qu’un cours sur le compte administratif et le rôle de la cour des comptes fut également parmi les chapitres du programme ; sachons que certains P/APC ne sont pas issus de l’administration. Par ailleurs, Il faut souligner l’importance de cette formation préalable, combien utile au fonctionnement et au contrôle des communes, qui constituent la cellule socio-économique de la nation. De toute évidence, la commune qui constitue il faut le rappeler, le lieu de citoyenneté et qui aussi la base de la nation et également la circonscription territoriale bien définie, connait de nos jours en matière de gestion de nombreux défis liés à l’évolution sociale et économique du pays. Évidemment tout cela exige des compétences avérées et une bonne maîtrise de tous les dossiers de la chose locale. Compte tenu du constat actuel, il faut noter que cette formation préalable des édiles, initiée par le ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire (MICLAT), devient ainsi une condition incontournable, pour la maitrise des dossiers relatifs à la gestion des affaires communales. Donc, espérons que cette formation de qualité permettra aux 34 P/APC de la wilaya de Guelma, d’assurer une gestion saine, ordonnée et équilibrée, transparente et rationnel. Car sans ces préalables, les choses restent dans leur état actuel, c’est-à-dire dans l’insuffisance, générale en matière de gestion et de développement local.

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles